menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ    Le site des fan-mangas sur dragon ball    111 fan-mangas en ligne     france italie allemagne brazil portugais facebook skyblog twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Dragon ball Univers

Fanfic par Cogeta Cats.



Chapitre 1

L'enfant de la légende

Une nouvelle retentissait dans les couloirs de la maternité. Yahochi le fidèle conseiller du roi fut appelé d'urgence de son conseil de guerre. Sa femme se reposait après une nuit difficile, attendant patiemment dans sa chambre. Le général s'empressa d'arriver et frappa à la porte. Il avait une chevelure hérissée couleur clair, les yeux couleur marron et le visage mat, le Saiyan était musclé mais mince, portant sur ses bras nus de nombreuses cicatrices. Il mesurait 1m70. Le Saiyan était différent des autres, mais était l'homme le plus respecté du royaume, car il avait plus ou moins un lien de parenté avec la famille du souverain. De caractère réservé, il Ouvrit la porte et leva légèrement la tête tout en fronçant les sourcils. - Que se passe-t-il donc ? s'écria l'homme d'un ton sec nerveux. - Votre femme a donné naissance à une fille, mon général, répondit le médecin surpris par son arrivée. -Une fille ! - Oui une fille. Après avoir mesuré son ki, il apparait aux dernières analyses qu'elle aurait 10 000 unités. Etonné, Yahochi détourna le regard vers la vitre où un berceau était posé. Intrigué, il s'approcha de la vitre en manipulant son détecteur. - Enfin, 10 000 unités pour une fille, c'est étonnant, surtout pour un bébé ! Il resta silencieux quelques instants avant de reprendre la parole. - Eh bien, elle fera partie de l'armée d'élite comme sa mère ! jubila le général en tournant les talons. - Justement! S'arrêtant net Yahochi tourna légèrement la tête. - Quoi justement ? grogna-t-il nerveusement. Le médecin se pencha comme pour lui murmurer quelque chose, en baissant la voix. - Moi et mes collègues avons remarqué que l'enfant avait les yeux bleus ! - Vous dites..., s’écria le saiyen Il Ouvrit la porte qui les séparait et s'approcha de l'enfant de plus près, comme pour mieux l'examiner. Dans son berceau, le bébé était calme recroquevillé couverte d'une simple couverture dormant paisiblement. La voix du général changea a la vue du nouveau né. - Ma femme a-t-elle choisi un nom pour ma fille ? - Oui, elle l'a nommée Akira. - Akira, vous dites ? s'exclama le général, curieux.Yahochi se mit à réfléchir en se grattant le menton. Les deux hommes discutaient de façon animée quand, derrière eux, l'enfant se réveilla, les observant attentivement de ses deux yeux bleu lagon. Elle tendit les bras vers son père en gazouillant. Celui-ci, étonné, la sortit pour la porter à bout de bras. il découvrait enfin sa fille. L'enfant semblait si fragile entre ses mains qu'il prit soin de la tenir correctement. Comme toutes les Saiyan-jin, Akira avait des cheveux mi-longs d'un noir soyeux et fin, une peau mate comme sa mère et des lèvres mince colorées d'un rose clair. Sa queue noire s'enroula à son poignet.- Bonjour à toi Akira! La voix inconnue fit sourire la petite Akira. - Quels sont vos ordres mon général ? - Finalement, soupira Yahochi, si ma fille est une Saiyan-jin au yeux bleus, il me faut prévenir le roi au plus vite. - Mais... - On ne discute pas mes ordres, ma fille est destinée à autre chose ! Il lui confia sa fille et quitta le cabinet rapidement tandis que le médecin, embarrassé, récupéra dans ses bras le bébé avant de le reposer dans son lit. De retour de la maternité, le général, pressé d'annoncer la nouvelle au roi, marchait rapidement dans le couloir. Le roi, entouré de ses sujets, discutait d'un plan de bataille à venir, lorsque il fut dérangé par son confident. - Conseiller Yahochi, vous voilà enfin ! s'exclama-t-il après l'avoir entendu arriver. - Majesté, serait-il possible qu'on puisse se voir en privé, j'ai quelque chose de très important à vous annoncer. - Que se passe-t-il Yahochi ? Ca ne peut pas attendre ? Grogna le souverain en l'ignorant. - Non malheureusement, je suis désolé d'intervenir à la hâte, mais ceci s'avère être d'une importance capitale ! Un moment de silence s'installa entre les deux hommes. Dans la pièce, des chuchotements se firent entendre. - Et bien si ceci est important, je vous écoute volontiers. Il leva la tête et, d'un geste, ordonna à ses collaborateurs de prendre congé. Se trouvant seul, le souverain s'assit en fixant son interlocuteur. - Merci mon roi de m'avoir accordé quelques minutes, mais il fallait que je vous parle en urgence ! - Maintenant que nous sommes tout les deux, dites-moi tout, vous avez toute mon attention. - Vous m'aviez parlé d'une prophétie ancienne. - Oui, je m'en rappelle bien, pourquoi me parlez-vous de ceci ? - Eh bien, soupira Yahochi, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle, c'est que ma femme a donné naissance cette nuit à une petite fille. - Félicitations Yahochi, comment se nomme-t-elle ? demanda le roi en souriant. .- On l'a appelée Akira. Mais la mauvaise nouvelle, c'est que le médecin m'a annoncé il y a quelques heures qu'elle avait une puissance de 10 000 unités. - Pardon ?! - Et qu'elle avait des yeux bleu clair. Le roi végéta fronça les sourcils avant de se lever de la chaise, choqué. - Qu'est-ce que vous me dites ! Les yeux bleu clair et une puissance de 10 000 unités, mais ça voudrait dire que... - Oui, comme la prophétie l'avait annoncé. Abasourdi par la nouvelle, il posa le poing sur la table et baissa la tête en fermant les yeux l'espace d'un instant. - Si freezer apprend la nouvelle, ça sera une catastrophe! Il ne faut en aucun cas que quiconque connaisse son existence. - Je comprends, mais que faire ? répondit Yahochi d'une voix basse. - Je ne sais pas, mais le mieux serait de partir le plus vite possible de cette planète. C'est beaucoup trop dangereux, vous êtes à présent tous les trois en danger. - Mais où allons-nous aller? Il est partout, c'est trop risqué aussi. - L'enfant et sa mère seront conduits chez mon frère. - Mais majesté, maintenant que l'élu est à nos côtés, ce n'est plus qu'une question de temps ! Mais le roi, n'avait que faire de ses paroles futiles. Il se leva et se dirigea vers la porte. - Pour votre sécurité, vous serez accompagné de ma garde personnel lors de votre voyage. Il ouvrit en grand la porte et cria : - Qu'on prépare ma garde personnel et mon vaisseau. Je veux que ma reine soit à mes côtés, j'ai une urgence, C'est un ordre ! Tout le personnel en alerte courut dans tous les sens, tandis que le roi Végéta, d'un pas affirmé, marchait dans les grands couloirs du palais, toujours suivi de Yahochi. La reine Rosicheena était en compagnie de son fils Végéta et de quelques nourrices dans ses appartements privés. Son fils, âgé de seulement un an, souriait dans les bras de sa mère. Quand la porte s'ouvrit brusquement, interrompant le moment de complicité entre les deux êtres. Un des hommes de la garde royal entra. La femme leva la tête et fronça les sourcils car le bruit fit pleurer l'enfant. Il s'agenouilla face à elle. - J'espère que c'est important, car je n'aime pas qu'on me dérange comme ça ! cria la reine. - Ma reine, veuillez excuser mon arrivée brutale, mais le roi veut vous voir le plus vite possible. La souveraine appela une nourrice et lui tendit l'enfant et prit soin de baiser le front de celui-ci avant de suivre le légionnaire. - Pendant mon absence, je veux que vous vous occupiez de mon fils ! - Très bien, majesté.Ses sujets s'agenouillèrent lors de son départ. Elle rejoignit son mari qui l'attendait patiemment. - Que se passe-t-il pour qu'on ose me déranger subitement ! - Ma reine, je n'ai pas le temps de vous expliquer, mais je vous en parlerai dans le vaisseau.Tandis qu'ils discutaient, un vaisseau descendit du ciel, faisant voler la poussière, dans un bruit sourd. Les cheveux de la reine dansèrent dans le vent provoqué par l'engin qui se posait. Après avoir appris la révélation, Rosisheena était surprise de la nouvelle, son mari posa ses mains autour de son visage et lui donna un baiser. Le couple descendit les marches et se dirigea à l'intérieur tandis qu'à l'extérieur, la garde personnelle attendait le départ, prête a décoller. Un déplacement de la plus grande importance et le plus grand secret. Le roi et sa femme partirent à la maternité pour voir l'enfant, qui les attendait dans une pièce séparée, entourée de soldats. Le couple royal entra et découvrit enfin Akira dans sa couveuse. Les yeux du roi se posèrent sur elle, Il eut un choc. Cette saiyan-jin n'était pas comme les autres: elle avait des yeux bleus, tellement bleus et profonds, qu'on croirait y plonger comme dans un océan. Souriant à la vue du souverain, Rosicheena passa sa tête au-dessus pour l'apercevoir. Yahochi se tenait en retrait, laissant le roi faire sa connaissance. La prenant dans ses mains, il la leva en l'air tout en continuant à rire - Alors comme ça, c'est toi Akira ? Bienvenue parmi nous ! - Elle est magnifique avec ses yeux bleu clair, quelle merveille ! ils se sentirent à l’aise avec le nouveau-né. Rosicheena la prit à son tour en la berçant.


page précédente        page suivante


Accéder directement à la page :


1


Commentaires sur le manga

http://www.fan-manga-dbz.com : Index
Pour poster il faut être connecté.
Vous pouvez vous connecter soit en cliquant sur ce lien, soit en allant voir en haut de cette page.
Pas encore inscrit ?