menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

L'histoire de Sangoten

Fanfic par Tenma

Végéta saisit le poignet de l’enfant résigné, qui se sentait impuissant devant une telle résistance. D’une main, il le maintenait en l’air, et il enchainait déjà sur lui une série de coups de pieds qui s’abattaient violement sur le petit corps de Goten. Soudain, il plaça sa main libre sur le ventre de sa proie, et une boule d’énergie propulsa le corps inerte quelques mètres plus loin. -AhAH ! Le pauvre petit chéri a abandonné !! , ricana Nappa. Il est aussi lâche et faible que son oncle et son père finalement. Végéta qui s’était déjà rapproché plaça son pied sur la tête de Goten, lui enfonçant la tête dans le sol : -Alors petit ! C’est déjà fini ? Tu m’as déjà tout montré ? Finalement tu n’es pas si fort que ça, tu viens bien de la même lignée que ces guerriers de sous catégorie de Raditz et Kakarotto. Goten ne sentait plus son corps, et avait de plus ne plus de mal à respirer, doucement il murmurait : -Gohan…Grand frère, viens m’aider je t’en pris…Me laisse pas.. -Gohan ? Grand Frère ? Alors comme ça, tu n’es pas tout seul ? Mais ne rêve pas, même si ton frère venait, il se ferait tuer aussi, les sous hommes restent des sous hommes de pères en fils. -Gohan…Ne parle pas comme ça de mon grand frère, dit faiblement Goten au bord de la rupture. -Ecoute, malgré mon manque de délicatesse, je suis un homme de cœur, alors je te fais une promesse, petit. Dès demain, je pars avec Nappa vers la terre, et j’enverrai ton frère, ton père et ta petite maman chérie te tenir compagnie dans l’autre monde, dit Végéta partant dans un rire qui glaça le sang de Goten. Sangoten s’était évanoui, mais dans son inconscient il avait entendu la phrase de Végéta, il voyait son frère, il se souvenait quand ce dernier l’emmenait se promener avec le nuage magique, il vit Trunk aussi avec qui il aimait tant jouer..Sa mère était là aussi, avec son maitre Krilin à qui il devait beaucoup..Et soudain, son rêve devint cauchemar : Sa mère, son frère, Krilin, Trunk..Du sang..Ils étaient tous morts..Et les 2 responsables étaient devant leurs corps sans vie, riants de leurs exploits : C’était Nappa et Végéta ! -Goten ! Goten ! -Qui est là ? Qui s’adresse à moi -Mon fils ! Il faut te relever ! -P..Papa ! C’est toi ? -Oui mon fils, j’ai assisté à ton combat de là haut ! Je suis fier de toi ! Mais tu n’as pas le droit d’abandonner ! -Ils sont trop forts, je ne suis pas de taille -Utilise ta colère, tes émotions, bats toi pour ceux que tu aimes ! GOTEN ! La voix se faisait de plus en plus lointaine, tout était confus dans la tête du jeune fils de Sangoku.. -Alors tu es prêt à mourir, le réveilla la voix de son bourreau. Végéta allait porter le coup de grâce, quand soudain il sentit une résistance sous son pied. Il recula car il sentait une recrudescence d’énergie, Goten venait de se relever, serrant les poings, les larmes coulants le long de ses joues : -Maman ! Gohan ! vous ne les toucherez pas..Jamais je ne vous laisserai faire ! L’énergie autour de Sangoten augmentait de plus en plus, le sol se déchirait, le jeune demi saiyen ne semblait plus maitre de son corps -Papa ! Papaaaaaaaaaa ! Les cheveux de Goten se dressaient, et leur couleur était en train de changer..Ses cheveux d’un noir profond, étaient en train de prendre la couleur de l’or, un or éclatant qui éblouissait les 2 guerriers de l’espace, médusés devant la transformation qui s’opérait devant eux. Les yeux du jeune garçon étaient devenus verts, mais surtout sa puissance était devenue incontrôlable ! Malgré lui, Végéta tremblait devant le spectacle auquel il assistait, une fois auparavant, il avait ressenti une telle puissance, une seule fois son sang s’était glacé de la sorte à la vue d’un tel spectacle. La première fois, c’était face à Freezer qui, lors de la conquête d’une planète avait du déployer son pouvoir pour prêter main forte à ses hommes. Ce jour là, Végéta avait constaté l’écart de puissance qu’il y avait entre eux, et avait été pris de panique devant ce tyran dont il ne pourrait jamais s’affranchir. Pour la deuxième fois de sa vie, il ressentit cette peur, et cette fois elle était encore plus grande, car la cible de cette incroyable puissance, c’était lui..Et cette peur, était mêlée de honte, car le prince des guerriers sentait qu’il allait périr de la main d’un enfant, lui le fier combattant allait mourir sans gloire. -Nous allons mourir Nappa…C’est...C’est le guerrier de la légende...Celui qui nait tous les 1000ans. Son camarade, lui, ne réalisait pas ce qui se passait, sans son dispositif, il était incapable de ressentir une force, et trop sûr de lui, il n’avait pas jugé bon de regarder. Sangoten se jeta sur le grand moustachu, et d’un coup de poing féroce lui transperça le cœur, puis il se retourna vers Végéta qui semblait comme perdu, incapable d’esquisser le moindre mouvement. Soudain, le super saiyen pris d’un accès de fureur, lança une série de coups de poings sur le visage et l’estomac de Végéta...Les coups pleuvaient à une vitesse bien supérieure au précédent assaut, Goten ne semblait plus maitriser son corps, c’est comme si quelqu’un d’autre avait pris possession de son esprit, jamais il n’avait senti une telle rage. Comme Sangoku dans son combat contre Freezer, ou Sangohan contre Cell, il se sentait grisé par une telle puissance, et perdait un peu le contrôle de lui-même. Finalement, il envoya une vague déferlante fatale à Végéta qui gisait maintenant sur le sol. Le super saiyen, était devant le corps de son adversaire, le regardant le regard dur, conscient que pour la première fois de sa vie, il avait du mener un combat à mort, et qu’à partir de ce jour il ne serait plus tout à fait le même. Soudain, il fut surpris de voir apparaitre sur le visage de Végéta un torrent de larme : -AhAh !! Freezer, ta fin est proche ! Le guerrier de la légende existe, et bientôt il te tuera, et vengera mon peuple, dit le prince des saiyens dans un dernier soupire. Tout se bousculait dans la tête de Sangoten , il ne savait plus où il en était, il ne savait pas si il avait effectivement entendu son père, ou si tout cela n’était qu’un rêve..A bout, l’enfant s’évanouit.. -Tu as vu ça Picolo !! Il a réussit à se transformer en super guerrier !! A son âge, c’est épatant ! Il est encore plus précoce que Sangohan, s’enthousiasmait Krilin. -Oui, ce petit a un pouvoir très intéressant...J’ai été le maitre de Gohan, il avait ce potentiel, mais il lui manquait le goût du combat, ce que possède son jeune frère. Et comme Goku, il voit les arts martiaux comme un jeu, songea le grand namek. -Mmh.. C’était Sangoten qui avait gémi et qui commençait à se réveiller...Déjà, ses 2 mentors étaient penchés sur lui. Goten ouvrit les yeux, et vit une forme verdâtre penchée au dessus de lui : -Oh, un joli lézard… Picolo, se mit à rougir et à pester contre le petit insolent, devant un Krilin amusé par la scène, mais n’osant pas rire franchement de peur de provoquer le courroux de son acolyte qu’il savait susceptible. -Allez réveilles toi, fainéant ! Hurla Piccolo en prenant Goten par les épaules. -Oh, mais où je suis ? Et Végéta, il est mort ? -Tu es toujours au Palais, Goten ! Nous t’avons vu, tu as été formidable, expliqua Krilin -Mais alors j’ai pas bougé d’ici ? Tout ceci n’était qu’un rêve ?, questionna Goten -Pas exactement, tu as vécu ces choses, mais tu l’as fait grâce à ton subconscient. Nous avions subi le même test à l’époque où nous nous entrainions afin de préparer l’arrivée des guerriers de l’espace. Sangoten se leva d’un bond, il serra ses poings et concentra son énergie...Ses cheveux changeaient de couleur, son énergie impressionnante se mettait à décupler, il venait de se transformer devant un Krilin ébahi. Toutefois, ne métrisant pas encore complètement ses nouveaux pouvoirs, il ne put maintenir sa transformation très longtemps et ses cheveux ne tardèrent pas à redevenir noirs. -Mmh...C’est normal tu as besoin de t’entrainer encore pour utiliser pleinement tes nouveaux pouvoirs, lui expliqua Picolo. -Oui, je vais continuer mon entrainement !! Approuva l’enfant. Krilian s’avança près de lui avec un air malicieux : -Au fait, tu veux toujours voir ton père ? -Oh oui !! Je veux lui montrer tout ce que j’ai appris !! -Et bien, j’ai une grande nouvelle à t’annoncer…Pendant ton absence, Sangoku nous a envoyé un message ! -Quoi ?? Papa ? Il vous a parlé !, dit Goten qui n’en pouvait visiblement plus, et qui suppliait son ami d’en dire plus -Oui ! il va obtenir une autorisation de visite sur terre, afin de participer aux championnats du monde d’arts martiaux ! -C’est vrai ?? COOL !!!! Moi aussi je veux y participer ! Sangoten remercia Picolo et Krilin pour le temps qu’ils avaient consacré à sa formation, et prit son envol afin de rentrer chez lui. Son cœur était empli de joie, il allait enfin rencontrer son père, et qui plus est lors d’un championnat d’arts martiaux, ce qui lui donnerait l’occasion de lui montrer sa force. Durant son vol, il réfléchissait aux derniers événements, et ce dit que même si sa mère avait beaucoup changé, il était préférable de lui cacher sa transformation, car il se souvenait qu’elle détestait quand Gohan prenait l’apparence de ce qu’elle appelait un monstre. Il arrivait enfin à proximité de chez lui, quand il aperçut son frère en grande discussion avec sa mère. -Grand Frère ! Maman ! -Oh Goten, tu es là ! Dirent Chichi et son fils en cœur. -Maman m’a dit que tu étais en vacance chez tortue génial, annonça Gohan -Oui, on peut dire ça, répondit Goten l’air malin. -Mon chéri, j’ai une grande nouvelle à t’annoncer, tu vas voir ton père, intervint Chichi au bord des larmes. -HiHi, je suis déjà au courant ! Le soir, la petite famille fit un grand festin pour fêter cette excellente nouvelle. Chichi avait autorisé Sangohan à louper les cours afin de s’entrainer, car même si elle n’aimait pas ça, les finances de la maison n’étaient pas au mieux, et l’argent de la récompense ne serait pas de trop. Ainsi, jusqu’au tournois, Goten et Gohan allaient partir s’entrainer ensemble tous les jours. -Allez Goten, essaie de me toucher, dit le grand frère en se mettant en garde -Ok !!! répondit Goten avec son enthousiasme habituel. Le plus jeune fils de Goku se jeta sur son aîné avec fougue et enchaina les coups, arrivant même à toucher Gohan qui était loin de se douter que son jeune frère possédait un tel niveau. Obligé de reculer, Sangohan commençait à être en difficulté, et pour stopper l’attaque (et un peu pour en mettre plein la vue de son jeune frère), il se transforma en super guerrier, se dégageant ainsi de l’assaut de Sangoten. -C’est pas juste grand frère !! Moi j’ai pas le droit de me transformer pour pas me faire disputer par maman !! Hurla le petit les larmes aux yeux -HaHa ! Goten ! De toute façon, tu ne pourrais pas, il faut beaucoup d’années d’entrainement pour y arriver, Papa et moi, on a travaillé dur pour ce résultat, répondit Gohan goguenard. L’air moqueur de Gohan laissa place à la stupeur de ce dernier, lorsque sous ses yeux ébahis, son petit frère se transforma à son tour en super saiyen ! -Mais c’est pas possible...Qui t’a appris ?? Sangoten réffléchit et se dit qu’il préférait garder son aventure pour lui : -C’est en m’entrainant avec maman.. -Maman ?? Mince, elle a changé ! Soudain les 2 frères furent interrompus dans leur discussion par le bruit d’un avion ; L’engin se posa tout près d’eux, et une jeune fille en descendit : -Ah je te retrouve enfin Sangohan, dit la belle jeune fille -Vi..Videl ! Mais qu’est ce que tu fais là, interrogea Gohan très surpris de voir sa camarade de classe. -Voyant que tu ne venais plus en cours, je me suis décidée à te rendre visite, et c’est là que j’ai rencontré ta mère qui m’a informé que tu participais au championnat du monde d’arts martiaux. -Oui, c’est vrai, et alors ? -Et bien, je veux m’entrainer avec toi ! -Ah non !! On va pas perdre notre temps avec une fille, protesta Sangoten qui avait assisté à la conversation. Videl dévisagea Sangoten, et, souriante, elle lui dit : -Et bien, va y attaque moi, je pari que tu serais incapable de me toucher... Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase que Goten avait déjà esquissé un coup de poings à distance qui provoquant une rafale de vent fit valser Videl qui se retrouva 2 mètres plus loin les 4 fers en l’air... -Mais ça va pas idiot !! Hurla un Sangohan en colère mais surtout gêné. Sangohan se précipita vers Videl pour l’aider à se relever : -Videl, ça va.. -Incroyable, vous êtes très forts...Je veux m’entrainer avec vous ! C’est ainsi que Videl vint tous les jours s’entrainer avec les 2 frères qui devaient faire attention à cacher au mieux leurs pouvoirs, ce qui n’était pas toujours facile pour Sangoten qui aimait faire enrager son grand frère. Chaque jours, ils attendaient le moment où Videl rentrait chez elle pour commencer le véritable entrainement, où ils se donnaient à fond et se préparaient au mieux pour faire honneur à leurs parents. Le grand jour était enfin arrivé !! Sangoten n’avait pas dormi de la nuit, il fut le premier habillé et prêt à partir. Bulma était venue accompagnée de toute la Z team chercher la petite famille en milieu de matinée...Ils étaient presque tous là. Sangoten se jeta d’abord dans les bras de son meilleur ami Trunk : -Trunk !! Tu vas voir, j’ai fait des gros progrès, on va bien s’amuser, lui dit il fièrement. -Moi aussi ! Je me suis entrainé durement avec Papa, le tournoi est pour nous, répondit non moins fièrement le fils du prince des guerriers. Goten regarda vers l’avion de Bulma, et aperçut Végéta, bras croisés, le regard tourné vers la forêt. -Salut Végéta !! Dit l’enfant qui s’était approché de lui -Salut morveux ! répondit Végéta sans même lui jeter un regard. Sangoten aimait beaucoup Végéta, souvent il avait envié Trunk d’avoir un père certes d’apparence froide et distante, mais qui en fait s’occupait énormément de son fils, lui enseignant l’art du combat et les origines de son peuple. La plupart des membres de la Z team ne se préoccupaient pas de Goten, ou à la limite, ils voyaient un clone de Goku. Lors des réunions entre amis, on passait tellement de temps à compter les exploits de Goku et Gohan, que personne ne se souciait vraiment de lui. Végéta, lui, n’était pas vraiment du genre à vanter les mérites de son vieux rival, et ce genre de discussion avait tendance à le faire fuir. Ainsi Goten et Végéta se retrouvaient souvent à l’écart, ce qui les avait amené quelques fois à converser tout les 2. La naïveté de Goten amusait Végéta, qui sans jamais l’admettre ou montrer un quelconque signe d’affection s’était attaché à lui, et de son côté, l’enfant était plein d’admiration devant ce fier guerrier arrogant et craint de tous. Sangohan s’amusait d’ailleurs de temps en temps de voir que son petit frère prenait la gestuelle, ou utilisait des expressions propres à Végéta...Autant dire, que ce mimétisme naissant n’amusait guère Chichi. Le petit groupe monta finalement à bord de l’appareil, et tous sentaient l’excitation monter à l’idée de revoir Sangoku. Sangoten, lui, était enthousiaste depuis des semaines à l’idée de voir son père, mais plus l’échéance approchait, plus il angoissait. Il se demandait quel homme était Sangoku, si ce dernier allait l’apprécier, s’il se montrerait à la hauteur... Arrivés au tournoi, tous cherchèrent Goku des yeux, mais personne ne le vit, quand soudain une voix les interpela : -Eh Oh ! Les amis ! -SANGOKU !! S’exclamèrent Krilin le vieux compagnon et Sangohan le fils bien aimé Les membres de la Z Team fondirent sur Goku comme un seul homme, accueillant avec chaleur l’être qui leur avait tant manqué. Seul Sangoten resta à l’écart, impressionné par cet homme qu’il ne connaissait pas. Sangoku croisa le regard apeuré de celui qu’il ignorait être son fils. -Mais qui est ce ? -C’est ton fils, Sangoten ! Répondit Chichi, en poussant son fils vers son père. Sangoku, d’abord surpris se baissa et ouvrit les bras en direction de son fils..Sangoten fut submergé par un torrent de larme, et finalement se mit à courir vers ce père qu’il voulait connaitre depuis si longtemps. L’étreinte entre le père et le fils fut émouvante, et tira quelques larmes à la plupart des membres de la Z team, même Végéta se sentait ému devant ce spectacle. Sangoten se souvenait de ce moment de chaleur, ce moment où son père l’avait serré contre lui, cette joie, cet instant fusionnel…Il resterait à jamais graver dans sa mémoire, car c’était le premier, et malheureusement le dernier. Le jeune fils de Sangoku, se remémorait les instants passés avec son père depuis leur rencontre, il y avait eu la bataille contre Bou, et puis la vie avait repris son cours. Jamais Sangoten n’avait eu de moments privilégiés avec Goku, comme il pouvait y en avoir entre ce dernier et son frère Sangohan. Sangoten avait parfois l’impression d’être un étranger pour son père, une pièce rapportée ; Bien sûr, ce n’était pas intentionnel de la part de Sangoku qui faisait tout pour se montrer affectueux envers ce nouveau fils, mais il y avait comme un malaise entre eux, comme si ils étaient l’un pour l’autre des étrangers. Souvent Sangoten avait l’impression d’être mieux compris par Végéta que par son propre père. Petit à petit, père et fils s’étaient éloignés, bien qu’ils ne soient jamais vraiment rapprochés. Sangoten qui voulait tant ressembler à Sangoku avant de le connaitre, avait fini par rejeter ce dernier, et il avait par la suite tout fait pour s’éloigner de tout ce qui pourrait les rapprocher. Il cherchait à exister, une sorte d’appel à l’aide que personne n’avait compris. Cela avait commencé par sa coupe de cheveux qu’il avait changé afin qu’on arrête des le comparer sans cesse, il avait également négligé son entrainement, préférant l’oisiveté et les sorties entre copains. Cette crise d’ado saiyen, n’avait visiblement pas eu l’effet escompté, et son père s’était finalement encore plus détaché de lui..Et aujourd’hui, il semble aux yeux de Goten, que Sangoku n’ayant pas le fils de ses rêves venait de s’en fabriquer un ! Quand Sangoku s’est envolé avec Uub, il a compris que son père l’avait remplacé, c’était si injuste ! C’était lui qui aurait du être à la place de Uub ! Sangoten restait immobile, le regard fixé vers l’endroit où Sangoku avait disparu, des larmes firent leur apparition au coin des yeux de l’adolescent, non des larmes de tristesse, mais des larmes de colère. Il serrait les poings, sentant la rage monter en lui, il se dit à lui-même : -Je te prouverai que tu avais tord.. Une voix interrompit sa réflexion : -« Eh ! Petit frère !! Qu’est ce que tu fabriques ? » C’était Sangohan qui avait interpellé ainsi son cadet. Goten se retourna et lui jeta un regard froid, puis passant devant lui, il ne prit même pas la peine de s’arrêter. -« Go..Goten ?? Mais qu’est ce qu’il a », Dit Sangohan plutôt surpris de l’attitude sévère de son petit frère qu’il n’avait pas l’habitude de voir ainsi. Sangoten se dirigea vers l’entrée des vestiaires où se trouvait Végéta, et arrivé devant lui, lui demanda : - « Végéta...Peux-tu me rendre un service ? » -« Je t’écoute », répondit le prince qui se demandait bien ce que pouvait lui vouloir le fils de Sangoku. -« Je vais partir pendant 5 ans, je pars poursuivre mon entrainement…J’aimerai que tu demandes à tout le monde, à mon père, à mon frère...de tous nous retrouver ici, pour le prochain championnat du monde d’arts martiaux. » -« Très bien, nous serons tous là...Après tout, moi aussi j’ai envie d’en découdre, car aujourd’hui, je suis un peu frustré.. » Végéta n’avait posé aucune question, il avait tout de suite compris…Il savait pourquoi Sangoten avait décidé de reprendre l’entrainement, et pourquoi ce dernier voulait participer au prochain championnat. Sangoten remercia Végéta, et lui tourna le dos, il allait prendre son envol quand Végéta lui posa une main sur l’épaule. Surpris, il se retourna vers lui, et pour la première fois depuis qu’il le connaissait, il vit le prince lui sourire et le regarder avec tendresse : -« Bonne chance, petit », lui dit Végéta Sangoten lui sourit à son tour, et lui répondit d’un hochement de tête. Soudain, il se transforma en super guerrier, et prit son envol. Sangohan qui avait suivi la scène de loin ne comprenait pas...Pourquoi son frère était parti, et où allait il ? -« Sangoten !! Sangoten ! » C’était Chichi, qui elle aussi ne comprenait pas l’attitude de son fils. -« T’inquiète pas Maman, je suis sûr qu’il est encore parti voir une fille », lui dit Gohan -« Il a intérêt à être rentré pour le souper », répondit la mère protectrice et un peu jalouse des filles qui pourraient lui enlever son enfant. Végéta regardait le jeune demi saiyen s’éloigner, et se dit à lui-même : -« C’est dingue ! Qui l’aurait cru ? Sangoku est un moins bon père que moi ! » Sangoten volait à très grande vitesse vers la maison de ses parents, il n’arrêtait pas de penser à son père. Il se souvenait de la première fois où il l’avait rencontré, il était si heureux d’avoir un père, il allait pouvoir comme son ami Trunck partager des moments privilégiés père-fils. Sauf que ça ne s’était pas vraiment passé comme ça...Et aujourd’hui, il en voulait à son père, mais il s’en voulait aussi à lui, il aurait du agir différemment. Il se dit que s’il avait été plus fort, s’il avait été un adversaire digne d’intérêt, si il avait été un peu moins terrien et un peu plus saiyen, jamais son père ne serait parti. Enfin, Goten arriva chez lui, il se précipita dans sa chambre, et regarda son reflet dans le miroir accroché au dessus de son bureau…Son visage...C’était le même que celui de son père, mais pourquoi avait il changé sa coupe de cheveux ? Pourquoi avoir refusé cette hérédité ? C’était lui le fils de Sangoku, pas ce Uub arrivé sans prévenir...Sangoten était l’héritier, et il ne laisserait personne prendre sa place. Il arrangea un peu ses cheveux, les replaça pour se coiffer comme son père, comme lorsqu’il était enfant…Il les avait un peu coupé, mais ce n’était pas grave, ça repousserait ! Ensuite, il alla dans le grenier, et se dirigea vers une vieille malle qu’il ouvrit : dedans, il y avait une photo où figuraient Sangoku, Chichi, Krilin, Tenshinhan, Chaozu et Tortue Génial. Cette photo avait été prise après la victoire de Goku sur petit cœur aux championnats du monde des arts martiaux. Sous la photo, se trouvait la tunique que portait son père à ce tournoi. Sangoten se tenait debout, fixant le ciel, il resserra la ceinture de son kimono, et se dit : -5 ans !! Je vais m’entrainer dur pendant ces prochaines années, et tu seras fier de moi ! Le jeune guerrier prit son envol et partit vers de nouvelle aventure… Pendant ce temps, au tournoi Végéta avait décidé d’éclairer un peu la situation auprès de Chichi et Sangohan. Il fallait qu’il annonce qu’ils n’allaient pas revoir Sangoten pendant les 5 prochaines années. -« Mais il n’en est pas question ! » Hurlait Chichi. -« Je vais prévenir Papa, il va le retrouver », rassura Sangohan. Alors que Gohan allait s’envoler en direction du KI de son père, Végéta le retint : -« N’en fais rien ! Il faut que tu le laisses tranquille ! » -« Végéta…Qu’est ce que tu veux dire ? » -« Ton frère a besoin de faire ses expériences, de se révéler…Laisse le, vous le reverrez dans 5 ans » -« Il n’en est pas question, il doit terminer ses études !! », coupa Chichi -« Il pourra reprendre après...Regarde Sangohan, ses différentes absences, ne l’ont pas empêché de devenir un grand chercheur », répondit Végéta. -« Mon bébé… » se lamenta Chichi dont les larmes commencèrent à couler le long de ses joues. « Mais pourquoi ? » Végéta croisa les bras, regarda vers le ciel, et dit : -« Sangohan, tu as eu beaucoup de moments privilégiés avec Sangoku. » -« Heu...oui ! Pourquoi tu me demandes ça ? » demanda Gohan intrigué. -« Et ton frère ? » Sangohan et Chichi se regardèrent, puis ils portèrent leurs regards dans la direction que fixait Végéta…En fait, il pointait son attention vers l’endroit où Goku s’en était allé. Soudain Mère et fils comprirent ce que Végéta voulait dire, enfin ils devinèrent les raisons du départ de Sangoten. 5 années passèrent durant lesquelles, Végéta, Sangoku, Uub et Sangoten s’entrainèrent chacun de leur côté. Personne n’avait eu de nouvelles de Goten, personne pas même Sangoku n’avait cherché à le retrouver, car tous avaient compris qu’il avait besoin de ce moment de solitude. Seul son ami d’enfance, Trunk, avait essayé de le retrouver, mais à chaque fois que ce dernier se rapprochait du KI du jeune guerrier, le fils de Sangoku dissimulait son énergie, et restait introuvable. Il n’avait pas envie d’être retrouvé, et comme l’avait compris Sangoku dès le début, il serait impossible de le revoir tant qu’il n’aurait pas consenti lui-même à réapparaitre. Le grand jour du tournoi était enfin arrivé ! Bulma, accompagnée de Trunk, Végéta, Yamcha, Tortue Génial, krilin et C-18 arrivèrent en avion chez Sangoku et sa famille. -« Hé Ho ! Il y a quelqu’un ? », cria Bulma Chichi, Videl et Sangohan sortirent de la maison : -« Bulma !! Mais tu es splendide !! » S’exclama Chichi. En effet, Bulma avait quelque peu changé, ou plutôt elle avait retrouvé son physique de l’époque du Cell Game. -« Hmm ! Elle a un peu triché », dit Végéta ironiquement. Bulma, passant à côté de son mari, lui balança un grand coup de coude dans l’estomac, et s’adressa à Chichi : -« En fait, c’est à cause de mon saiyen de mari ! Comme il ne vieillit pas, les gens qui nous croisaient, me prenaient pour sa mère ! » -« C’était assez drôle, une fois une voisine nous a pris Papa et moi pour des frères, pensant que Maman était notre mère », précisa Trunk -« Ce n’est pas drôle du tout », coupa Bulma vexée. Videl et Sangohan se regardèrent, et ne purent s’empêcher de rire. -« Finalement, Maman ne supportant plus cette différence physique me demanda de rechercher les boules de cristal afin de demander au dragon de la rajeunir », dit Trunk. -« Oui, Trunk manquait un peu d’exercice, et avec ses pouvoirs, retrouver les boules de cristal était un jeu d’enfant », continua Bulma. -« Oh mais c’est une super idée ! » s’enthousiasma Chichi, qui elle aussi, commençait à se soucier de ses rides. Sangohan recula discrètement en arrière, car il savait que sa mère n’allait pas tarder à se tourner vers lui…Ce qu’elle ne manqua pas de faire avant qu’il ait eu le temps de s’éclipser. -« Mon chéri ! Peux-tu rendre un petit service à ta pauvre mère ? » -« ça va, j’ai compris Maman ! Promis, je m’en occuperai ! » -« Au fait, il y a quelque chose qui nous a étonnés quand on a voulu faire notre vœu », coupa Bulma -« Quoi donc ?? », s’intéressèrent ensemble Videl, Chichi et Sangohan -« Et bien, quand j’ai demandé à Trunk de partir à la recherche des boules de cristal, le radar ne les trouvait pas. » -« Alors je suis allé voir Picolo, pour lui demander des explications », poursuivit Trunk. -« Et alors ?? »interrogea Sangohan, visiblement interloqué par cette histoire -« Et bien, il m’a dit que je devais encore attendre 6 mois avant que les boules ne réapparaissent car quelqu’un avait déjà invoqué le dragon un peu plus tôt », répondit Trunk. Les 3 membres de la famille de Sangoku se regardèrent surpris, par ce qu’ils venaient d’entendre, et Chichi demanda : -« Mais qui a pu invoquer Shenron ? Peu de personnes connaissent son existence, et chercher les boules de cristal n’est pas si facile, cela demande pas mal de moyen. » -« Tu connais, Picolo, dit Trunk en se grattant la tête..Il est resté mystérieux, il n’a rien voulu me dire. Sangohan se demandait si par hasard, il pouvait s’agir de son frère, mais dans ce cas, qu’est ce que ce dernier aurait pu demander au dragon. -« En tout cas, le dragon a fait des merveilles, tu as retrouvé ta superbe poitrine bien ferme », intervint Tortue génial qui était sorti de son silence, et qui avait joint le geste à la parole en posant sa main sur le décolleté de Bulma. -« Espèce de vieux cochon !! »Hurla Bulma en lui envoyant un coup de poing en plein visage. Soudain, le petit groupe d’ami fut interrompu par une violente explosion qui fit trembler le sol, et provoqua une grande bourrasque. -« Kakarotto » ! Dit Végéta, en se retournant en direction de deux grandes puissances qu’il venait de ressentir. Tous regardèrent tous dans la même direction, quand sortant du bois, ils virent Sangoku soutenant Uub, qui visiblement avait souffert lors de leur dernier affrontement. -« Salut les amis ! » dit le saiyen avec un grand sourire. Sangoku n’avait pas changé, il était vêtu d’un bas de kimono jaune, d’un haut bleu déchiré au niveau de l’épaule gauche, le tout fermé grâce à une ceinture blanche. Uub, lui, était vêtu de l’uniforme orange que Kaïoh avait offert à Goku. -« Vous avez l’air en forme ! » Dit Krilin qui venait de s’avancer vers son ami, en lui tendant la main. -« Krilin !! Ça me fait tellement plaisir de te voir !!Tu vas participer au tournoi ? », questionna Sangoku. -« Oui...Ma femme m’oblige à participer car les 5 premières places peuvent rapporter de l’argent. » -« C-18 ? Oui remarque elle est forte, et toi yamcha ? » -« Aussi surprenant que cela puisse te paraitre, je vais participer aussi !! Depuis quelques temps, je suis nostalgique de l’époque où je me battais, et j’ai repris l’entrainement...Bien sûr, je ne pourrai rien faire face aux Saiyens, mais je ferai de mon mieux », répondit l’ancien bandit. -« Moi aussi, je viens ! » C’était Pan qui venait de sortir de la maison, et qui s’approchait du groupe. Sangoku, se tourna vers sa petite fille, lui sourit, et leva le pouce pour lui signifier qu’il était fier d’elle. Végéta, qui jusque là était resté derrière Bulma, s’avança vers son vieux rival et lui dit : -« Kakarotto ! J’espère que tu t’es entrainé sérieusement, car j’ai fait d’énormes progrès, et il te faudra mieux que ta ridicule transformation en SSJ3 pour me battre ! » -« Ne t’inquiète pas, je te réserve moi aussi quelques surprises », répondit Sangoku, excité à l’idée de tester sa force. « Mais n’oublie pas Uub, Bou et….Sangoten, qui a du lui aussi faire des progrès. » -« Tu crois vraiment qu’il sera là, papa ? » Questionna Gohan. -« J’en suis persuadé, et il a du se préparer en conséquence », répondit Goku. -« Il ne m’a donné aucune nouvelle, je suis inquiet pour lui », dit Trunk en baissant la tête et en serrant le poing. -« Et toi tu vas participer ? » S’enquit Gohan. -« Tu connais Papa ! Je n’ai pas le choix », répondit Trunk. -« Tu as intérêt à être bon !! Ne me fais pas honte ! » Dit sèchement Végéta. « Toi, Gohan, j’imagine que comme d’habitude tu vas te défiler. » -« Heu oui... »Répondit le demi-saiyen en rougissant devant son épouse amusée. Tous rirent de bons cœur au dépend de ce pauvre Sangohan qui décidément n’avait pas hérité du caractère guerrier des saiyens. Finalement, la joyeuse bande se décida à partir en direction du tournoi. Sur place, ils retrouvèrent Picolo qui avait, lui aussi, décidé de participer : -Tu verras Sangoku, j’ai beaucoup progressé, tu vas être surpris par ma nouvelle force, prévint le namek. Comme l’année de la bataille contre Bou, les éliminatoires consistaient à frapper sur une machine, et les qualifiés étaient ceux qui auraient les 15 meilleurs scores...La 16ème place étant réservée au grand champion, au sauveur de l’humanité : Hercule ! Nos amis passèrent les éliminatoires sans difficultés, et tous cherchaient des yeux Sangoten. Picolo, le premier avait repéré le jeune fils de Sangoku. Sangohan remarqua que le grand namek était intrigué par quelque chose, et regardant dans la même direction que son ancien mentor, il n’en crut pas ses yeux ! Tous le virent en même temps : Sangoten se tenait à l’autre extrémité de l’air de combat, il était habillé du Kimono orange qui avait appartenu à son père, il avait retrouvé la coiffure qu’il arborait enfant…En fait, il ressemblait traits pour traits à Sangoku à l'époque du 23 ème tournois, lors de son affrontement avec Petit Cœur. Les membres de la Z-team s’approchèrent de lui, et Goku le premier s’adressa à lui : -Hé Goten ! Content de te voir ! Sangoten, se tenait les bras croisés, adossé contre un mur, et relavant la tête, dit simplement : -Salut Papa ! Grand frère, Végéta, Trunk,Krilin, Piccolo…Je suis content que vous soyez là. -C’est sympa pour nous, grommela Yamcha à l’attention de C-18,Uub et Pan qui n’avaient pas été cités eux non plus par le jeune demi saiyen. -Tu as l’air en forme, petit frère ! Tu nous as manqué, dit Sangohan -Il fallait que je parte, Sangohan, répondit Goten. -Où as-tu voyagé?, questionna son ancien maitre, Krilin -SANGOTEN ! Tu auras le temps de discuter après ! Pour l’instant, il faut te concentrer ! L’homme qui venait d’interrompre Krilin se trouvait juste à côté de Sangoten…Les amis de Sangoku n’avait pas fait attention à lui avant son intervention, il faisait à peu près une demi tête de plus que Sangoten, mais ce qui frappèrent les membres de la Z-Team, c’est qu’il cachait son visage sous une capuche. -Heu…oui !! Allons-y ! …Nous nous verrons plus tard, tachez de passer le premier tour ! Sous les yeux intrigués de ses compagnons, Sangoten se dirigea vers les vestiaires...L’homme qui l’accompagnait s’arrêta à hauteur de Végéta : -Ta force a énormément évolué, je suis pressé de me mesurer à toi. Surpris, Végéta n’avait pas eu le temps de réagir, l’inconnu et Sangoten s’étaient déjà éloignés. -Tu le connais ? Demanda Krilin. Végéta ne répondit même pas, il s’interrogeait lui-même…Qui pouvait bien être cet individu, qui visiblement, était proche de Sangoten ? Un peu plus loin de là, des photographes étaient en émoi, les flashes se multipliaient… Hercule, le grand champion posait devant ses admirateurs, faisant la joie des paparazzis : -Merci ! Merci ! Allez, maintenant ça suffit ! Je dois aller m’éditer avant le tournoi ! Puis se tournant vers un gros bonhomme rose : -Viens mon Boubou ! Allons-nous reposer. Une fois seuls, Hercule dit à l’oreille de boubou : -Tu as bien compris ? Il faut que tu interviennes lors du tirage pour que je tombe face à toi dès le premier tour ! -Oui Hercule ! Boubou avoir compris, t’inquiète ! répondit le gros joufflu.


Accéder directement à la page :


1 2 3 4