menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Dragon ball Dimensions

Fanfic par Kameboy, basé sur le fan manga dimensions par Loïc Solaris.

Dragon Ball DimensionS Z

Chapitre 2

1 mois plus tard... Des éclairs cheminent autour d'une aura dorée, disparaissent, puis réapparaissent aussitôt nerveusement, crépitants leur agressivité, comme un loup montrerait les crocs. Leur grésillement entêtant fait penser à un bourdonnement, à une créature de légende prête à attaquer, préparant son coup, attendant le bon moment pour bondir. Mais la menace semble se faire moins concrète, progressivement se mue en simple bâillement de bête assoupie. Le regard turquoise de Gohan se fait en effet moins dur, on le croirait presque attendri... alors qu'il tend vivement sa main vers un arbre et fait exploser celui-ci d'un kikoha aussi puissant qu'inattendu. L'état de Super Saiyan 2, animal féroce, est maintenant presque dompté, tout du moins il ne trahit plus ses intentions. Il ne joue plus avec ses cibles, va directement au but, servir son maître Gohan et le mettre hors de danger est maintenant sa raison de vivre. Dans ces bois, il n'y a pas d'ennemis, mais il en imagine, transforme les troncs en armes tranchantes, les fruits en bombe, et même les gros insectes en créatures du Docteur Gero : tout est un danger potentiel ! Gohan et son SSJ2 sont donc toujours en alerte, ne prennent rien à la légère. Le revers de la médaille est une fatigue extrême, qui de temps en temps montre le bout de son nez et fait tourner la tête du jeune garçon. Le métis porte alors la main à son front, pris d'un léger vertige. C'est à ce moment-là que ses sens, affutés comme jamais, lui signalent qu'un être ou une chose approche. En un éclair, Gohan détecte un mouvement - en l'occurrence celui d'un énorme scarabée volant - et le pulvérise dans la foulée. - Voilà, Cell, ce que je ferai de toi si on se recroise ! Tu n'auras pas le temps de préparer un de tes mauvais tours ! L'enfant semble devenu homme, a mûri de façon accélérée. Hors de question de refaire la même erreur, de ne pas achever directement un adversaire faible ou en difficulté ! Gohan connait aussi de mieux en mieux ses limites et sait se reposer lorsqu'il est temps. Il quitte alors son Super Saiyan 2, et s'adonne à quelques exercices relativement simples pour décompresser, comme des pompes la tête en bas sur les index, ou des tractions à une main dans un grand arbre. Quelques courtes minutes plus tard, il s'assoit en tailleur, à l'ombre, et médite quelques heures, jusqu'à ce que le sommeil l'emporte naturellement. Dans ses songes, on peut croiser quelques insectes géants humanoïdes, aux sourires machiavéliques, ainsi qu'un Goku au regard bienveillant qui déambule parmi eux, mais plus aucune trace de panique. Plus de décompte, plus de lave, juste un Gohan froid, qui entre dans son rêve et fait disparaître d'un revers de main les êtres menaçants, sans sourciller. Une fois cette tâche effectuée, le métis ouvre tranquillement les yeux et reste immobile, conscient de tous ce qui l'entoure. Il laisse tout doucement son aura dorée l'entourer, comme on laisserait son corps se couvrir progressivement d'eau sous une fine pluie. - Je suis prêt ! murmure Gohan, sereinement. À plusieurs milliers de kilomètres de là, on retrouve Vegeta, encore une fois allongé sur son lit, pensif. Ses muscles se raidissent, alors que le visage de Goku laisse sa place à celui de Gohan, sur le plafond blanc de la chambre. Contrairement à son père, le métis arbore un sourire glacial, il n'est pas là pour plaisanter. Cela n'est qu'une image, source de son esprit, mais il en détourne presque le regard. Une goutte de sueur perle sur son front et descend jusqu'à sa gorge serré. Il a du mal à respirer, revit par flashs violents la correction que Gohan a infligé à Cell ; il entend et ressent à nouveau l'impact des coups. Assourdissants. Assommants. - Comment est-ce possible d'avoir une telle puissance ! Ça n'existe pas ! rumine-t-il. Essoufflé, il se lève et passe en volant par la fenêtre, pour se rendre dans le jardin. Il respire très profondément, yeux fermés, mais n'arrive pas à retrouver tout son calme. Ses mains tremblent encore légèrement. Il s'assoit sur le gazon fraichement coupé et regarde avec attention son fils, qui joue à plusieurs dizaines de mètres de là, dans un petit parc spécialement aménagé pour lui. Derrière son petit enclos, Trunks ressemble à n'importe quel enfant de son âge, on ne croirait pas qu'il possède un tel potentiel, une telle puissance à développer. Malgré tout, depuis sa démonstration du mois précédent, il n'a pas réussi à voler à nouveau, ni à impressionner son père de quelque façon que ce soit. Vegeta est donc quelque peu rassuré, mais sait que cela peut se reproduire bientôt. C'est même probable. Certes, son fils a eu un coup de chance, mais il n'en a pas moins une grande force cachée, il se pourrait même qu'il approche un jour le niveau de Gohan. Rien qu'à cette idée, Vegeta est envahit de désagréables frissons. En ayant assez de ressasser ce genre de pensées, Vegeta se lève d'un coup, et se défoule avec des séries de coups de poings et coups de pieds, quelques acrobaties, et même des kikoha, qu'il prend bien soin de diriger loin des habitations et autres constructions. Il fait cela sans conviction, ses yeux ne pétillent pas, n'expriment même pas de l'énervement. Il n'a qu'une envie : ne plus se torturer l'esprit ! Chaque attaque lui permet de se sentir quelque peu vivant, son instinct de guerrier lui commande de ne pas s'endormir, de garder son corps éveillé et en forme. Mais son esprit, lui, est en sommeil. Une lueur passe pourtant, de façon inattendue, dans le regard de Vegeta. On peut alors y lire une certaine inquiétude, teintée de curiosité. Le saiyan stoppe tout mouvement, lève la tête, et reste figé comme une statue. En effet, à quelques mètres de lui semble se tenir Goku : tunique orange, veste bleue, ceinture de même couleur, cheveux noirs flottant au vent. - Goku ?! C'est toi ?! Aucune réponse. Le soleil empêche Vegeta de bien discerner la personne se trouvant au-dessus de lui. Mais l'être s'avance encore un peu et dévoile alors son visage. Il y a eu méprise... C'est Gohan ! Un discret sourire au bord des lèvres, pas franchement amical, l'enfant toise celui qu'il a choisi pour rival. - Suis-moi ! ordonne-t-il, sans perdre de temps. - En... en quel honneur ?! répond sèchement Vegeta, tentant de faire bonne figure, malgré son stress et les images de Goku qui viennent d'envahir à nouveau son esprit. - J'ai perfectionné mon Super Saiyan 2, je dois maintenant le tester en combat réel. Je t'ai choisi pour ça ! - Retourne d'où tu viens, je ne suis pas intéressé ! - Crois-tu que j'utilise le terme « Super Saiyan 2 » par hasard ? demande malicieusement Gohan, une idée derrière la tête. - Quoi !? Qu'est-ce que tu veux dire ?! - L'état que j'ai atteint face à Cell peut potentiellement être atteint par tous les saiyens ! Mon père aurait pû l'atteindre aussi, mais il a préféré miser sur moi, car mes colères sont plus intenses et brutales. - Ça ne m'intéresse pas ! La Terre n'est plus menacée, Goku est mort, je n'ai pas besoin de m'entraîner ! Et je ne crois pas en ton hypothèse concernant le « Super Saiyan 2 ». Tout simplement parce que si un tel stade était accessible à tous les saiyans, j'aurais été le premier à l'atteindre ! - Bien Vegeta, garde ce sentiment de fierté, cela te sera très utile ! Alors, tu ressens à nouveau l'envie d'être le numéro 1 ? - Qu... Tu commences à m'agacer, gamin ! - Allez, viens ! Tu ne veux pas mettre une correction au fils de Goku, à son héritier ? Regarde cette tenue, ça ne te rappelle rien ? demande un Gohan conscient d'avoir touché la corde sensible. Vegeta, à bout de nerfs, ne sait plus où il en est. Il imagine Goku devenir également Super Saiyan 2 et le narguer d'un grand sourire innocent. Même Yamcha, Krilin ou Ten-shin-han, ces êtres pourtant insignifiants, osent se moquer de lui. Leurs rires envahissent son esprit. Il ne peut plus le supporter ! - Goku ! S’égosille Vegeta, en un état second, transformé en super saiyan et fonçant tête baissée vers le métis. Lâchant un petit sourire, éclairs crépitants autour de lui, Gohan disparaît... pour réapparaitre aussitôt dans le dos de son adversaire. D'un simple revers de main au niveau de la carotide, il fait perdre conscience à Vegeta. Le jeune guerrier l'attrape avant qu'il ne s'écroule, le place sur son épaule, puis s'envole pour l'amener on ne sait où. - Bon, on avance ! se félicite le super saiyan 2, regard brillant. 1 heure plus tard... Dans un paysage sec rocailleux, où les rares habitants sont des lézards et quelques insectes, seul le vent ose perturber quelque peu cette tranquillité... jusqu'à ce qu'une déflagration fasse bien pire. Un énorme pic s'écroule ! Rayé de la carte ! Le responsable, Vegeta, vient de caler son poing dans la mâchoire de Gohan et regarde celui-ci avec sévérité. - Pour qui te prends-tu ?! Je n'ai jamais demandé à venir ici, je ne suis pas ton jouet ! - Loin de moi cette idée ! répond le jeune garçon, pas le moins du monde perturbé par l'attaque qu'il vient d'encaisser. Je ne pense qu'à une chose : continuer à progresser ! Et pour ça j'ai besoin que tu augmentes aussi ton niveau. C'est, en quelque sorte, du gagnant-gagnant. - J'ai toujours du mal à croire à ton histoire de Super Saiyan 2, mais tu parles trop, comme ton père, alors tant que je n'aurais pas fermé ta grande bouche, je vais rester ici ! - Bien parlé, Vegeta ! conclut Gohan, un sourire plein de malice se dessinant sur son visage.


Accéder directement à la page :


1 2 3 4