menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Dragon ball Dimensions

Fanfic par Kameboy, basé sur le fan manga dimensions par Loïc Solaris.

Dragon Ball DimensionS Z

Chapitre 3

2 semaines passent, pendant laquelle Gohan pousse Vegeta à bout, le nargue, lui fait sévèrement mordre la poussière, le traite parfois comme un enfant. Pourtant, Gohan respecte Vegeta, il sait quels sacrifices “le Prince” a fait toute sa vie, les épreuves qu’il a enduré. L’arrogance du métis n’est que feinte, n’a pour seul but que de tester les limites de Vegeta, l’obliger à libérer toute sa puissance. Gohan a retenu la leçon du Cell-Game, ne sous-estime plus ses adversaires, et sa préparation psychique intensive de ces derniers mois porte ses fruits. Il est conscient qu’il dépasse largement Vegeta mais que cela pourrait ne pas durer, qu’il suffirait d’un déclic chez son rival pour que leurs forces soient presque identiques. Clairvoyant, il se rappelle de son père, maîtrisant à la quasi-perfection le stade de Super saiyan face à Trunks ; il semblait intouchable. Pourtant, moins de 3 ans après, Vegeta l’avait rattrapé, avait puisé dans son cœur et esprit de pur combattant les ressources nécessaires. Ce noble guerrier ne baisse jamais longtemps les bras, a besoin d’adversité pour exister, de challenges pour se sentir pleinement vivre. Et le voilà face à Gohan, couverts de plaies et d’hématomes, essoufflé, mais le regard toujours perçant. Non transformé, il avance à pas lents mais déterminés. L’adolescent est sur ses gardes. Heureusement, car un vif kikoho lui effleure alors la joue, lancé par un Vegeta aux cheveux devenus soudainement dorés. Le métis, en quelques millièmes de secondes, a eu le temps de se transformer en super saiyen 2 et de pencher légèrement la tête sur le côté. Gohan, bouche entrouverte de surprise, se reprend vite et lance alors un sourire taquin à son adversaire. - Bien joué, Vegeta ! Tu as failli m’avoir ! Mais tu as laissé passer ta chance ! À peine Gohan a-t-il terminé sa phrase qu’il se retrouve dans le dos de Vegeta. Avant que celui-ci n’ai eu le temps de réagir, il lui assène un terrible coup de pied au niveau du flanc droit. Le Prince pose un genou à terre, serrant les dents, et doit puiser dans ses plus profondes ressources mentales pour se déplacer, en un éclair, et éviter la seconde attaque, qui aurait pu lui être fatal. Une cinquantaine de mètres plus loin, il essaye tant bien que mal de reprendre son souffle, appuyant de sa main gauche sur la zone que venait d’atteindre Gohan. Son répit est de courte durée et un poing sans pitié vient se loger dans sa mâchoire. Il fait quelques pas en arrière, déboussolé, ne comprenant plus ce qu’il se passe. C’est le noir complet, ses sens ne le guident plus et seul son incroyable instinct de combattant lui permet de rester debout. Il évite un coup de coude sans trop savoir comment, mais ne peut faire de même avec la pluie d’attaque qui suit. Allongé sur le ventre, haletant et sans force, il tente tout de même de se relever. Admiratif, Gohan reste cependant inflexible et, de ses deux poings, frappe avec une extrême violence le dos de Vegeta. Ce dernier perd alors son aura et sa chevelure dorées et, en un râle strident, s’évanouit. - Pas mal du tout ! Je crois bien que tu as franchi un cap important ces derniers jours. Gohan reste quelques secondes à observer Vegeta, puis lui tourne le dos et marche calmement vers un arbre, où il compte se reposer, en attendant que son rival reprenne connaissance. Yeux fermés, il peut voir, sous formes de tâches colorées, toutes les énergies qui l’entourent, que ce soit celle d’insectes, d’arbres, plantes ou… d’un kikoha ! D’un saut de félin, Gohan évite l’attaque et se retourne vers Vegeta. - Déjà !? lance l’adolescent, abasourdi par un rétablissement aussi rapide. - Pour qui me prends-tu, gamin ?! répond Vegeta, extenué mais bras armé, prêt à dégainer d’autres rageuses vagues d’énergie. Cependant, le soir arrive, et Vegeta n’a toujours pas réussi à atteindre Gohan. Une nouvelle semaine s’écoule et ne change rien à l’affaire. Puis un mois… Un trimestre… Et l’adolescent commence à sérieusement se lasser. - J’ai l’impression que tu atteints tes limites, Vegeta ! Est-ce la peine de continuer ?! Le fier Prince des saiyens encaisse tant bien que mal la remarque, laisse échapper d’entre ses dents un grognement. Il ne tient presque plus debout, cela fait 5 jours qu’il combat sans s’accorder de repos, qu’il refuse obstinément de laisser son corps et son esprit tranquilles. Durant cette période, il aurait pu s’évanouir plus d’une dizaine de fois, chaque attaque de Gohan pouvant même potentiellement le tuer. Mais son envie de vaincre avait atteint un tel niveau qu’il n’y avait plus aucun moyen de l’empêcher de combattre, à part en le transperçant de part en part. Désormais, Vegeta ne réfléchis plus, n’analyse plus, est dans un état second. Son esprit n’est parcouru que par une rage animale, un besoin vital de lutter, une envie primaire mais profonde de dominer, d’être le numéro 1. Des flashs de ses humiliations passées l’assaillent régulièrement, nourrissent son aura et ses attaques. Une pluie, ou plutôt une tempête de kikoha s’abbat sur Gohan. Celui-ci reste pourtant calme et les dévie sans peine. Cependant, il ne sourit pas ; son visage exprime même une certaine gravité. - Kakarotto… Freeza… Saletés de cyborgs… Cell… Enfoirés ! rumine Vegeta, yeux exhorbités. Ses cellules de saiyans sont en effervecence, l’oozaru qui est en lui rugit, personnification de sa féroce révolte. Il sent en lui ses origines, son peuple, comme si la moindre de ses cellules était un saiyan lui criant : - Réveille-toi, prince des saiyans ! Ne fais pas honte à ton rang ! Ces cris et protestations forment un brouhaha, un bouillonnement dans le sang du prince déchu. Dans ses veines coule désormais de la lave, une révolte couleur de feu. Dans cette atmosphère d’apocalypse, un orage éclate. A chaque battement de cœur, un éclair vient frapper le magma, l’électrise. Celui-ci fusionne progressivement avec ce nouvel élément, avec cette colère venue du ciel, avec cette plainte venue du passée… Et un nouveau Vegeta naît ! L’aura du saiyan est parcourue désormais par de petits éclairs, dansants nerveusement, crépitants comme un serpent cracherait son mépris. Le guerrier semble plus calme, mais ce n’est qu’une illusion, sa rage est toute aussi forte mais est désormais canalisée et n’a plus qu’une seule cible : Gohan ! D’ailleurs, il n’a pas cessé d’envoyer ses kikohas et ceux-ci, plus tranchants que jamais, obligent le métis à exécuter un balai aérien périlleux. Lucide, Gohan sait que, s’il se fait toucher, c’est une grande souffrance qui l’attend et peut-être même bien d’avantage. Vegeta, aveuglé par son envie de blesser Gohan, ne voit pas que celui-ci, subrepticement, s’approche de lui. L’air de rien, l’adolescent se retrouve alors à distance idéale et lance un terrible kamehaméha. Vegeta esquive de justesse en prenant de l’altitude, mais ne voit pas venir Gohan qui, profitant de la diversion qu’il venait de créer, assomme Vegeta de ses deux poings. L’aura du prince vacille alors, les éclairs n’y apparaissent plus que par brèves intermittences : il redevient « simple » super saiyen. Gohan ne souhaite laisser aucune chance à son adversaire de réagir et l’achève d’une violente manchette. Vegeta s’écrase alors au sol, sa chevelure étant redevenue subitement noire. Face contre terre, respirant avec difficultés, il entend vaguement les propos de son rival, avant d’enfin se laisser aller à quelques minutes de repos : - Finalement, je vais continuer à m’entraîner avec toi, tu redeviens un adversaire intéressant ! Mais le super saiyen 2 est tout nouveau pour toi, tu vas devoir, comme je l’ai fait, apprendre à rester concentré dans cet état, malgré le grisement qu’il procure. Vegeta, inconscient, commençait pourtant déjà le travail mental nécessaire.


Accéder directement à la page :


1 2 3 4