menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Les Saiyajins, empereurs de l'univers

Fanfic par Paulemile

Chapitre 4 : L’épreuve du prince Quelques jours plus tard, les capsules Saiyajin venaient de s’écraser dans une zone aride. Les cinq guerriers sortirent prudemment de leurs véhicules, puis se réunirent rapidement, voyant qu’ils n’étaient pas menacés dans l’immédiat. « Nous avons atterri dans une zone inhabitée de Kanasa. commença Baddack. Nous ne risquons rien pour l’instant. N’oubliez pas que notre but n’est pas de tuer tous les Kanasiens, mais de faire quelques victimes seulement. -On pourrait quand même se faire une ville entière, non ? J’ai envie de m’amuser, moi ! répondit Panpukin, le plus téméraire de tous. -Oui, ça nous ferait une occasion de fêter la naissance de ton fils, renchérit Seripa. -Pfah, mon fils. Je me fiche de ce minable sans avenir. coupa le père de Kakarotto. Bien sûr, cela ne nous empêche pas de détruire toute une ville. Nous avons tous besoin de nous défouler un peu. -La pleine lune n’apparaîtra pas avant plusieurs jours, il va falloir faire sans. déclara Toma. Si nous attaquons par surprise, nous avons toutes nos chances, mais ne sous-estimez pas les Kanasiens. Ils possèdent de redoutables combattants. -Bouahaha ! Nous sommes des Saiyajin, Toma ! ricana Panpukin. Depuis quand as-tu peur comme ça ? » Un scouter émit les bips caractéristiques indiquant la découverte d’individus dans une zone peu éloignée. C’était Toteppo. Il ne parlait jamais, mais semblait tout de même comprendre et agir comme ses congénères. Il montra simplement du doigt la direction à suivre pour se rendre dans la ville ennemie la plus proche. « Allons-y. dit simplement Baddack ». Le prince Vegeta faisait face à trois combattants. Il n’avait jamais rencontré de créatures telles que celles-ci auparavant. Les trois appartenaient certainement à la même race : de gros yeux globuleux, une tête verte à la forme de cobra et de grenouille à la fois. Une excroissance de cuir brun faisait office de front. Ils riaient sournoisement, en totale confiance, face à un gamin Saiyajin tout sauf impressionnant. « J’espère que ceux-là valent mieux que des Saibaiman, je ne supporte plus de combattre ces choses… se dit le petit garçon. Si je gagne ce combat, je vais parler à Freeza. » Les trois adversaires se jetèrent sur leur proie presque en même temps. Ils avaient l’habitude de combattre ensemble. Ils décalaient toujours leurs assauts respectifs pour forcer l’ennemi à parer les attaques en plusieurs fois et ainsi l’empêcher de fuir. Le prince esquiva relativement facilement la frappe du premier ennemi. Malgré tout, celle-ci était suffisamment rapide pour qu’il ne puisse pas se replacer comme il l’aurait voulu. L’assaut du deuxième guerrier fut donc bien plus difficile à éviter, ce qui mit le Saiyajin dans une position si délicate que le troisième adversaire put lui asséner un puissant coup de poing au visage. Derrière une vitre sans tain, un groupe de personnages regardaient la scène. « Ohh, le combat a à peine commencé qu’il a déjà reçu une attaque de plein fouet. dit Freeza, relativement déçu. -Peut-être qu’il n’est pas aussi prometteur qu’il en a l’air. fit remarquer Dodoria… qui regretta presque aussitôt d’avoir parlé, lorsqu’il vit le regard de son maître. Enfin, je veux dire que… -J’ai bien compris, Dodoria-san. Je peux me tromper sur le potentiel des gens, moi aussi. Mais le spectacle est loin d’être terminé. » Le jeune garçon tenta d’oublier la douleur qu’il ressentait dans la mâchoire et se concentra sur ses ennemis. « Il y en a au moins un qui tape plus fort que les Saibaiman, on va pouvoir rigoler. » D’une rapidité étonnante, Vegeta se mit en position offensive et se lança à l’assaut de l’ennemi le plus proche. Celui-ci, bien que surpris par la vitesse à laquelle le gamin s’était remis de son coup au visage, était tout à fait prêt à se battre. Cependant, alors qu’il s’attendait à parer un coup de poing du garçon, il vit celui-ci pointer son doigt vers l’un de ses équipiers et tirer une attaque énergétique concentrée. Surpris, ce dernier reçut l’attaque en pleine poitrine et tomba au sol, le souffle coupé. Le premier humanoïde amphibien n’avait rien vu venir et s’était du coup détourné pour regarder son allié. Il avait complètement baissé sa garde. Le Saiyajin lui fonça dedans à pleine vitesse, tête la première. Un crac sinistre se fit entendre, et le soldat de Freeza fut projeté contre le mur, inconscient. Vegeta se rapprocha du soldat à terre, tout en fixant le dernier encore en état. Arrivé au niveau de sa victime, il lui écrasa sa gorge de toutes ses forces avec son pied, sans états d’âme. D’abord choqué par tant de violence, puis ensuite complètement furieux, le troisième adversaire se jeta sur le petit gamin et tenta de le frapper en continu, à tous les endroits possibles. Le prince para toutes les attaques relativement facilement et lorsqu’il passa à l’offensive, n’eut besoin que d’un coup de poing dans le ventre et d’un coup de pied à la tête pour avoir raison de son assaillant. Le jeune guerrier ne semblait même pas essoufflé. De plus, il venait de tuer trois personnes sans en éprouver le moindre dégoût. On pouvait même voir un léger sourire sur ses lèvres. « Bravo ! Bravo, jeune Saiyajin. Je suis impressionné. » Ce dernier se retourna, son nouveau maître, Freeza était entré dans la pièce et l’applaudissait. Vegeta lui fit face et perdit son sourire. « Freeza-sama, quand est-ce que ces entraînements vont cesser ? Cela fait de nombreux jours que je n’affronte que de minables guerriers. J’ai envie de visiter d’autres planètes et de les conquérir ! -Hmm, remarquez que l’un d’entre eux vous a frappé cette fois. J’ai encore de nombreux autres soldats plus puissants sous la main. Soyez patient. Maintenant, retournez dans votre chambre. » Le prince savait que la discussion était terminée, à chaque entraînement, c’était pareil. Il quitta donc les lieux sans un mot de plus, le regard sombre. Freeza le regarda s’en aller et ricana avant de lui aussi retrouver ses appartements.


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6