menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

The Cold Family's Chronicles

Fanfic par Tierts

Chapitre I : Cold L'ombre était un maître mot quand on entrait dans le Rédemption. Le centre de commande était plongé dans l'obscurité, la majorité des occupants du vaisseau n'avait pas besoin de lumière pour suivre les informations qu'ils recevaient. Soit par leur écran, leurs écouteurs, parfois même un de leurs autres sens qui avait réquisitionné pour faire marcher à merveille la formidable machine de guerre qu'était l'armée de Nihila. Le silence était aussi un maître mot ici, du moins en temps normal. - Hum … Sire ? Le grognement sourd qui se fit entendre ne correspondait certainement pas à la réponse la plus polie qui soit, d'ailleurs l'on aurait très bien pu débattre et conclure que ce n'était pas une réponse du tout. Mais le soldat qui avait posé la question était bien au delà de toutes ses considérations, à la vérité, il s'attendait presque à pire. De la part d'un être aussi impitoyable que l'était le Roi Cold, il y avait de quoi s'inquiéter un peu. Surtout quand ce que l'on avait à lui dire ne lui plairait sans doute pas, déjà que cela ne lui plaisait pas beaucoup à lui. Le soldat donc, qui s'appelait en réalité Loppeg, avait été assigné aux communications parce que sa force de combat était l'une des plus faibles de toute l'armée du Seigneur Cold. Il faut bien dire que son corps insectoïde et donc particulièrement fin, et particulièrement fragile aussi, l'empêchait de développer la moindre musculature. Il y a longtemps il avait fait partie de l'élite mais de nos jours, avec toutes ces nouvelles espèces qui enrichissaient chaque jour l'armée régulière, il était devenu obsolète et ne devait qu'à son intelligence la joie de ne pas être encore mort. Sa chitine verte couvertes de cicatrices témoignant de ses anciennes batailles tremblait encore sous le coup de l'excitation. Un message pareil, ce n'était pas tous les jours qu'on en recevait un, ni tous les mois, ni même tous les ans. En fait, aussi loin qu'il remonte dans sa mémoire, de plusieurs siècles tout de même, il ne voyait pas quand un cas semblable avait été signalé. Et cela ne le rassurait pas vraiment. Il devrait annoncer cela à son chef avec tact … sachant que le tact était une notion inconnue de son peuple avant que Freezer ne s'intéresse à leur planète, c'était encore moins rassurant. - Sire, nous avons détecté un signal de détresse. Il se permit une seconde de silence nécessaire à tout son corps pour pomper un peu de l'oxygène présent autour de lui. Malheureusement, cette seconde fut de trop, il aperçut sur le visage de son souverain des marques qui ne trompait pas. Le Roi se demandait pourquoi on l'importunait pour si peu et du haut de son trône gigantesque pour Loppeg, il se demandait comment il allait punir l'opportun qui avait osé faire ça. Aussi le vétéran jugea très bon pour sa vie d'enchaîner aussi vite que possible. - La signature nous indique qu'il appartient à un membre du commando Ginyu. Quel soulagement, il avait sauvé sa peau, le Roi s'était très légèrement redressé sur son siège, faisait rapidement signe à son subordonné de continuer comme le voulait les règles. Un signe qui aurait pu effrayer un nouveau venu mais l'insecte travaillait depuis trop longtemps avec Cold pour mal interpréter un signe pareil. - Le message est trop éloigné pour que nous ayons pu discerner avec précisions son appartenance mais il est clair qu'il appartient au commando Ginyu. Tandis qu'il parlait, il affichait sur son ordinateur les données qu'on voulait bien lui transmettre sur ce commando très spécial et il sélectionna rapidement ce qui l'intéressait. - Sa dernière mission consistait à rejoindre le Seigneur Freezer sur Namek. D'ailleurs, les coordonnées d'où sont envoyés le message ne sont pas très éloignées de celle de cette planète. Voulez-vous que nous nous y rendions ? Le soldat n'avait aucun doute quant à la décision que prendrait le Roi, un appel à l'aide de la part du commando Ginyu était déjà spécial, si en plus ce dernier avait été récemment en contact avec le fils de Cold, cela devenait très intéressant. La voix calme mais néanmoins très puissante de Cold fit presque trembler le centre de commandes. - Oui. Au plus vite. Il n'aimait pas ça. Mais alors là vraiment pas. Pourquoi avait-il laissé son fils dans une aventure fantastique sur une planète paumée à l'autre bout de la galaxie ? Franchement, si des boules capable d'exaucer tous les vœux existaient, ça ferait un moment que ces … Nameks domineraient l'univers. Comment avait-il pu laisser son enfant croire à des sottises pareilles ? Sûrement parce qu'il n'en avait pas grand-chose à faire. Sûrement parce que ça lui donnerait une leçon, ne jamais croire ce genre de fantasme fou. Et voilà, maintenant le grand Cold regrettait. Pire encore, il s'inquiétait. Et il lui fallait bien admettre que malgré le peu de puissance de ce commando en comparaison de sa propre famille, ils étaient l'élite de l'armée de son fils. Donc si l'un d'eux appelait à l'aide, le problème rencontré devait être on ne peut plus grave. En plus, il était très étrange qu'il n'y en ait qu'un qui appelle à l'aide, le Roi les avait rarement aperçus non accompagné de tout leur groupe. Voilà qui était inquiétant. Surtout qu’on n’avait pas reçu de nouvelle de cette mission depuis longtemps. Il angoissait certes, mais il était Cold tout de même, il avait un certain prestige à conserver. C'est pourquoi il se cala plus confortablement dans son trône sans montrer le moindre signe extérieur d'émotion. Il maudissait intérieurement le temps que prenaient les voyages spatiaux. Bien sûr, il aurait été très mal vu qu'il demande à des techniciens d'aller plus vite, surtout que lui-même savait que c'était complètement impossible. Restait donc à attendre sans rien dire, angoisser en silence jusqu'à ce que son vaisseau atteigne enfin la planète Namek. Chose qui par chance ne mit pas plus de deux heures à arriver, cependant il faut aussi noter qu'ils furent sacrément secoués quelques secondes seulement après avoir désactivés la vitesse maximale. Sur l'écran qui présentait l'espace devant le vaisseau, le Roi vit des milliers de roches flottants lentement dans l'espace. Et plus aucun signe de Namek. - Qu'est-ce que … ? C'est l'un de ses soldats qui lui apporta la réponse, un être massif semblant à l'étroit dans son siège de technicien, une mâchoire de reptile allongée et puissante qui ne s'agita que très peu pour parler de sa voix rauque. - Il semblerait que la planète Namek ait été détruite. Nous venons de rencontrer ces débris, nous allons faire passer notre énergie dans les boucliers pour traverser cette zone sans encombre, ne vous en faites pas grand Roi. Ne pas s'en faire ? Plus facile à dire qu'à faire quand on apprenait que la planète sur laquelle son fils se trouvait avait explosé il y a peu. Le pire dans tout ça c'est que le dit fils devait être la seul personne à être en mesure de la faire exploser ainsi. Si on ajoutait à cela les capacités innées de son espèce, alors il était très probable que Freezer ait survécu. Mais dans ce cas, pourquoi avait-il été forcé de détruire la planète sur laquelle il pensait trouver les Dragon Ball, qu'est-ce qui l'avait attaqué suffisamment fort pour l'obliger à lancer une attaque de cette envergure. Ne pouvant obtenir la réponse simplement, Cold se laissa aller à des suppositions et aucune ne lui plaisait. - Seigneur ? C'était encore l'insecte de tout à l'heure qui se manifestait de sa voix grinçante, il se retourna vers lui rapidement. - Nous avons pu identifier la personne à qui appartient cette navette, il s'agit de Barta. Barta … ? L'être le plus rapide de l'univers, peut-être même plus que Cold, peut-être pas autant que Freezer à 100%, difficile à dire. Dès que cette nouvelle information lui parvient, le cerveau du géant se chargea d'émettre une pensée assez peu rassurante. S'il y avait eu un gros problème, Barta était celui qui avait le plus de chance de fuir. Cela voulait-il dire qu'il s'était passé quelque chose sur Namek ? Quelque chose de grave ? Le Père de Freezer s'inquiétait de plus en plus, mais il n'était pas n'importe qui, il était Cold, alors la seule chose qui sortit de ses lèvres fut. - Tss … Cette loque ? Je me demande pourquoi on va le sauver … Une autre voix interrompit le cours de ses pensées, lui permettant ainsi d'échapper à cette angoisse. - Nous l'avons en visuel Sire. Le détecteur confirme qu'il y a une forme de vie à bord mais elle est très faible. Faible ? Il savait ce que cela voulait dire. Celui qui était dans la navette était bien un membre de l'armée de son fils mais il était blessé, gravement. Il y avait aussi la possibilité qu'un indigène se soit faufilé dans la capsule mais ça restait très peu probable. Se retournant lentement vers l'écran, il aperçut en effet la petite perle que représentait cette pauvre capsule perdue dans l'immensité de l'espace. - Très bien. Arrimez-la. Loppeg, vous dirigerez les opérations. L'insecte se chargea donc de vérifier que toutes les procédures de sécurité avaient été respectées à la lettre avant de rejoindre le hangar principal où serait réceptionnée la navette. Le rayon tracteur avait parfaitement fait son boulot et la navette n'avait opposé aucune résistance, preuve qu'elle était en pilotage complètement automatique. A présent, elle était maintenu correctement au sol par deux pinces qui la tenait chacune d'un côté et on s'apprêtait à l'ouvrir. Le détecteur avait confirmé la présence d'une forme de vie à l'intérieur, très faible, probablement blessée. Néanmoins, l'insecte n'excluait pas la possibilité d'un piège, l'Empire de Cold n'était pas exempt d'ennemi, pas du tout même. On avait donc réuni quantité de soldat autour de la navette afin d'être prêt à toute éventualité. Dans le hangar, un grondement sourd se fit entendre et chacun se retourna. Loppeg eut un sursaut, le Roi venait assister à cela en personne. Aucun doute, il prenait cette affaire très au sérieux. Le soldat n'avait pas intérêt à commettre la moindre erreur s'il ne voulait pas que ces jours finissent de manière prématuré. L'air beaucoup plus préoccupé qu'il y a quelques secondes, l'extra-terrestre insectoïde adressa un signe à l'équipe la plus proche de la capsule. Celle-ci actionna le système d'ouverture. D'abord un simple chuintement puis le petit vaisseau laissa s'échapper un grincement qui témoignait qu'il avait enduré de sacrées épreuves sur Namek. Personne ne bougea, attendant le moment fatidique, seul la cape du Roi Cold eut un infime mouvement au moment de l'ouverture de la porte. Puis tous les soldats reculèrent brusquement d'un pas, la surprise étant totale pour eux. Il y eut un seconde de silence que l'insecte se chargea de rompre, sa voix témoignait de l'effroi qui s'était emparé de la masse autour de lui. - Mon … Monsieur Freezer ! Cold n'avait pas bougé en découvrant le corps de son fils mutilé dans une navette trouvée au beau milieu de l'espace et appartenant à un de ses meilleurs commandos. Cependant, ceux qui auraient été attentifs auraient pu remarquer une légère crispation de ses mains au moment de l'ouverture. Découvrir ainsi son enfant en pensant que c'était en partie sa faute, ce n'était pas particulièrement agréable. En réalité, sur le coup, la seule envie de Cold était de trouver celui qui avait osé faire ça à son fils et de lui écraser la tête lentement entre ses mains puissantes. Il aurait voulu apprendre à l'univers tout entier qu'on ne s'attaquait pas à sa famille ainsi. Il aurait voulu que Freezer puisse lui donner le nom de celui qui lui avait fait ça en traître. Car bien sûr, personne ne pouvait l'avoir esquinté ainsi en combat régulier, Freezer était bien trop puissant pour cela, plus puissant que lui. Mais pour l'heure, il devrait attendre bien tranquillement que son fils se remette, rester inactif sans savoir ne lui plairait sans doute pas mais il n'avait pas le choix. Et puis, il était bien obligé de rester calme même face à cette vision d'horreur, il était le Roi Cold quand même. C'est pour cela que pendant que ses soldats allaient chercher le corps détruit de sa progéniture dans une capsule de base, il se détourna lentement et repartit d'un pas calme, sa voix puissante tonna une dernière fois dans le hangar. - Appelez Cooler, nous avons peut-être un problème !


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6