menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

The Cold Family's Chronicles

Fanfic par Tierts

Chapitre 3 : Siberia. C'était impossible Comment son propre père pouvait-il lui faire une chose pareille ? Passe encore qu'il l'ait vu dans cet état, passe encore que son grand frère et éternel rival contemple le désastre qu'avait produit son combat contre le Saiyen. Mais pas elle ! Freezer avait déjà supporté bien des humiliations depuis l'apparition de ce Super Saiyen mais il ne pourrait pas supporter de l'être devant elle. Il ne fallait pas qu'elle le voit dans un état pareil, qu'allait-elle penser ? Qu'allait-elle dire ? Il ne voulait pas la voir, il ne voulait pas qu'elle le voit. Mais il ne pouvait rien y faire, il n'y avait plus personne dans la salle qui lui faisait face, son père et son frère était déjà partis après qu'on lui ait appris la terrible nouvelle. Siberia allait venir … bientôt. Cela voulait dire combien de temps ça ? Manifestement assez peu puisque une heure seulement après que son père lui ait annoncé cela, le chuintement caractéristique de la porte se fit entendre pour laisser apparaître une forme qu'il ne connaissait que trop bien. Elle était déjà là ? Elle avait fait vite. Elle lui ressemblait beaucoup, enfin elle lui aurait ressembler s'il avait été en première forme, celle qu'il conservait la majeure partie du temps devant son armée. Son corps était un brin plus fin, peut-être un peu plus grand, le casque naturel qui couvrait son crâne tout en laissant dépasser un bulbe violet ne comportait pas de cornes mais de petites excroissances qui partaient vers le bas, il y avait aussi sa queue, bien plus longue de celle de Freezer. Autant d'indice qui pour quelqu'un qui connaissait sa race indiquait clairement qu'il s'agissait d'une femelle. Mais ce n'était pas n'importe quelle femelle, pas pour Freezer en tout cas. Siberia était SA femelle, celle qu'il avait choisit pour porter sa descendance, celle qui allait donner naissance à la nouvelle génération d'empereur. Contre l'avis de son propre père il avait choisi cette jeune femelle de classe un peu inférieure parce qu'il considérait qu'elle serait la plus à même d'élever un enfant, elle avait le caractère pour ça. Cold avait grogné, comme à son habitude, mais quand le Seigneur Freezer voulait quelque chose, il était assez difficile de lui faire oublier et finalement le père dû accepter cette idée. Et maintenant, Freezer se sentait plus ridicule que jamais face à cet être qu'il avait choisit, sûr qu'elle devait se demander ce qu'elle faisait avec un minable pareil. Tout ça à cause de ce maudit Saiyen, il allait le faire payer à toute sa race, il suffirait d'attendre qu'il soit rétabli et là, ils payeraient tous, Végéta et le fils du Super Saiyen, ils payeraient très cher ce qu'ils lui avaient fait. - Bonjour Freezer. Ses pensées emplies de haine furent brusquement interrompu par la voix de Siberia., elle était calme. Pas tranchante et glacée comme celle de Freezer, ni puissante comme celle de son père. Elle était simplement calme comme un grand fleuve tranquille qui venait s'épanouir dans les oreilles du souverain, elle était presque apaisante. - On m'a raconté, ne t'en fais pas tu seras bientôt sur pied. Elle s'était rapproché de la cuve, pourquoi le regardait-elle ainsi ? Ses yeux rouges exprimaient de la pitié, du mépris. C'était sûr maintenant, elle le détestait, il lui faisait honte à cause de cette défaite affreuse. Maudits Saiyens ! Un bip retentit dans la salle et la femelle tourna son regard sur le coté de la machine, là où s'affichait les constantes de Freezer. - Il faut que tu te calme, que tu te repose. Lorsqu'elle se retourna vers lui, ses yeux rouges d'une pureté sans égal n'exprimaient plus ni pitié ni mépris, avait-il rêvé ? Ou bien son cerveau lui jouait-il des tours maintenant qu'il ne voyait qu'un peu d'inquiétude et une autre émotion .. De l'espoir ? - Je vais rester ici, juste à coté de toi, d'accord ? Elle posa sa main sur la vitre, le souverain acquiesça faiblement, déclenchant une vive douleur dès le premier geste, c'était une mauvaise. Un petit sourire vient s'afficher sur les lèvres de la créature qui cherchait un endroit où s'asseoir, restant en face de la machine où baignait l'empereur blessé. Ce dernier la regardait intensément, ne sachant vraiment pas comment réagir, il n'arrivait pas à deviner ce qu'elle pensait. Il essaya pendant un moment de décrypter les pensées de Siberia mais finit par s'endormir de nouveau, ses pensées s'envolant vers son frère et son père, était-il réellement parti sur Terre ? Sur le vaisseau amiral de Cooler, en route vers la Terre. Les deux êtres les plus puissants du voyage se trouvaient dans la salle d'observation, face à une immense baie vitré qui montrait l'immensité de l'espace, malgré la vitesse du vaisseau ce paysage ne changeait pas tellement. Bras croisés comme il le faisait souvent, le plus jeune était clairement dubitatif quant aux projets de son père. Cold, lui, avait posé ses mains sur une rambarde, se penchant légèrement tout en restant de toute façon bien plus grand que son enfant, c'était lui qui avait parlé jusque là, donnant les explications nécessaire à Cooler mais il le laissait s'exprimer à présent. - Et donc … il prétend qu'il a tué Végéta mais que ce dernier a été ressuscité et envoyé sur Terre … C'est bien ça ? … Papa, tu es sûr qu'il n'était pas en train de délirer quand il vous as dit ça ? Des boules qui ressuscitent des gens en invoquant un dragon … ? Le regard que Cold jeta à son fils était sans appel, il avait toute confiance en ce qu'avait dit Freezer, au grand désespoir de son frère qui commençait à croire que tout ceci n'était qu'une farce inventé par le cerveau perturbé du blessé après le choc subit suite à sa défait. - Et donc, on fait un voyage de deux semaines juste pour s'assurer qu'un hypothétique Super Saiyen légendaire qui n'a pourtant pas réussit à vaincre Freezer soit ressuscité par des boules créées par un Namek … Sur Terre … ? - Exactement. Encore une fois, le ton employé ne souffrait d'aucune contradiction et Cooler jugea préférable de ne plus parler de cela, après tout, il ne perdait qu'un peu de temps, rien de bien grave. - Cela nous laissera le temps de préparer notre stratégie, Végéta est le plus dangereux selon Freezer, tu t'en chargeras. - Cette larve de Saiyen, je ne peux pas laisser ça à mes soldats d'élite ? - Non ! Il a réussit à vaincre le commando Ginue, tu veux perdre tes meilleurs éléments ? Le fils ne répondit pas, se contentant de soupirer. - Très bien, je me chargerais de Végéta. Et l'autre Namek ? Celui qui arrivait à rivaliser avec mon frère après sa transformation, tu pense pouvoir t'en occuper Papa ? Le regard hautain auquel il eut droit répondit seul à la question mais Cold avait l'habitude de s'expliquer, surtout à ses enfants. - Même si je ne me transforme pas, je reste plus puissant que Freezer et toi quand vous en êtes à ce stade de transformation, je pourrais le vaincre, après tout ce n'est qu'un Namek. Cooler acquiesça, jugeant préférable de ne pas contester son père sur ce point, après tout il avait sans doute raison, Cold n'était pas Roi pour rien, c'était un grand guerrier. - Et le fils du Super Saiyen ? La main de Cold se crispa brusquement sur la rambarde et c'est avec un ton hargneux qu'il poursuivit. - Je le tuerais moi même. Le fils du souverain leva les yeux vers son père, un sourire suspendu aux lèvres, un sourire qui devient carnassier alors qu'il se tournait de nouveau vers le paysage d'étoile. - Parfait ...


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6