menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Dragon Ball Bad Kakarotto

Fanfic par Loup

Chapitre 2 : Première rencontre

Deux ans s'étaient écoulés depuis cette fameuse nuit où Kakarotto était devenu le seul maître de son destin en exécutant son grand père adoptif à qui il devait pourtant tout, Sangohan. L'enfant n'éprouvait aucune tristesse pour ce vieil homme si sage et bon qui lui avait inculqué les bases des arts martiaux. De par sa nature sayenne, il ne se souciait de personne d'autre que de lui même et aimer répandre la mort sur son passage avec toujours plus de violence. Avec le temps, Kakarotto avait comprit qu'il n'était pas un humain ordinaire. Contrairement au vieux Sangohan, il possédait une queue, symbole de sa puissance. Il avait même saisit les secrets de sa transformation en oozaru et attendait avec impatience chaque pleine lune. Il devenait alors un véritable animal sauvage dévastant tout sur son passage et s'imposait comme la grande terreur de toute la vallée montagneuse qui l'hébergeait. Kakarotto venait maintenant d'avoir douze ans. Douze années déjà qu'il avait été envoyé sur la Terre afin de conquérir la planète. Si il ne pouvait deviner la nature exacte de sa mission, il sentait son instinct de Sayen sanguinaire lui souffler d'exterminer toute forme de vie qu'il rencontrait. Il se serait bien échappé de cette vallée située aux frontières du monde qu'il connaissait comme sa poche mais il ne se doutait même pas qu'il existait d'autres territoires à explorer. Mais une rencontre inattendue allait très vite remédier à son ignorance. Par un beau matin, un bruit des plus suspects se fit entendre. Ce n'était pas le piétinement d'un troupeau de rhinocéros à travers la vallée, ni le rugissement d'un tigre ni même le sifflement d'un cobra. Cela ne ressemblait pas non plus aux chants des oiseaux ni aux couinements d'un macaque. C'était quelque chose de pas naturel et que jamais personne n'avait perçu jusque ici dans les montagnes : le ronflement d'un moteur de voiture. Soudain, au détour d'un chemin surplombant une colline, une jeune fille stoppa son véhicule et en sortit afin de contempler la vue. C'était, de toute évidence, une très belle jeune femme même si elle ne semblait pas encore tout à fait mure. Elle ne devait pas avoir plus de seize ans. La silhouette fine et élancée, les cheveux étrangement verts coiffés en tresse à l'arrière et vêtue d'une mini jupe qui révélait ses jambes gracieuses, elle avait tout d'une midinette. Sur son haut était inscrit un nom qui devait vraisemblablement être le sien : Bulma. Mais que faisait donc t-elle toute seule à des centaines de kilomètres de la civilisation ? S'était-elle perdue ? Bulma sortit du petit sac qui pendait à sa ceinture un étrange objet circulaire ressemblant à une boussole. Mais ce n'en était pas une mais quelque chose de bien plus compliqué et innovant, voir même d'unique en son genre : un radar de dragon balls. Elle appuya deux fois sur le bouton qui semblait servir de zoom et consulta l'écran avant de scruter la vallée qu'elle dominait de par sa position. -Je ne dois plus être très loin, réfléchit-elle à haute voix. C'est peut être un peu plus à l'ouest. En tout cas, je suis juste à côté. Sur ce, la jeune fille remonta dans son véhicule et poursuivit son chemin. Pendant ce temps, Kakarotto s'était lancé dans une partie de chasse au tigre. Il fallait bien se nourrir et ce qu'il aimait manger par dessus tout était la viande animale. Il traquait la bête depuis plusieurs heures déjà, suivant sa trace grâce à son odorat très développé comme chez tous les Sayens. Les sens en alerte, il savait qu'il se rapprochait de sa proie. Ce n'était plus qu'une question de minutes. Toutefois, le tigre n'était pas non plus né de la dernière pluie. C'était un prédateur redoutable au sommet de la chaine alimentaire selon les lois de la nature. Il avait bien sentit qu'on le suivait et s'était caché dans les fourrés en espérant se débarrasser de son ennemi. Il se réjouit à la vue du petit garçon. Un humain ne disposait d'aucune griffe ni d'aucun croc pour se défendre, c'était bien connu. Une proie donc bien facile pour le seigneur de la jungle. Pourtant, son instinct lui soufflait de fuir au lieu d'attaquer. Qu'il n'avait pas à faire à un enfant ordinaire. Mais le descendant direct du grand Shere Khan n'avait que faire de ces avertissements. Après tout, il était bien plus grand que le jeune garçon. Sans prévenir, il surgit des buissons et lui sauta dessus. Mais Kakarotto s'attendait à une réaction semblable. D'un bond, il évita l'attaque et atterrit en souplesse sur le sol. Puis, il fit face au tigre avec courage qui tentait de l'impressionner en dévoilant ses crocs pointus. Kakarotto sourit avant d'effectuer un nouveau bond sans prévenir pour se retrouver derrière le tigre. Il l'attrapa aussitôt par la queue et le lança avec violence contre un arbre centenaire. Étourdit par le choc, le félin ne vit pas venir le jeune garçon lui empoigner les mâchoires avant de les écarter d'un coup fermement, tuant sur le coup l'animal. Ainsi, sans vraiment se forcer, le Sayen venait d'exécuter à main nue l'un des plus puissants chasseurs qui régnait encore sur la planète. Content de lui, Kakarotto empoigna à nouveau le fauve par la queue pour le trainer jusqu'à sa maison située à quelques kilomètres de là. Jusque ci, tout ressemblait à une journée normale pour lui. Il ne voyait rien d'inhabituel dans sa manière de vivre. C'est alors qu'il entendit soudain un bruit qu'il ne connaissait pas. Il tourna la tête et aperçut un drôle d'engin qui roulait très vite sur le chemin. Bulma n'aperçut l'enfant qu'avec retard et dut freiner d'urgence juste devant lui pour éviter de l'écraser, abimant ainsi les roues de sa voiture. Elle en sortit aussitôt furieuse. -Tu ne pouvais pas faire attention, s'emporta t-elle, espèce de petit imprudent ! -Qui es tu, demanda Kakarotto pour toute réponse. Tu me ressembles mais tu es différente. Et quel est cet étrange animal dans lequel tu te cachais. -Tu ne connais pas les voitures, s'étonna Bulma dont la colère laissait maintenant place à la stupéfaction. -Ah, c'est donc ça une voiture. J'en ai entendu parler. Elle dégage une odeur vraiment nauséabonde, c'est repoussant. Sur ce, le jeune garçon s'en alla examiner l'engin. Il alla même jusqu'à le soulever à bout de bras afin de voir si il ne contenait pas un quelconque ventre appétissant. Peine perdue, il laissa donc tout tomber en provoquant un nouveau choc sur les amortisseurs. Bulma se retint de justesse de ne pas crier. Elle sentait quelque chose d'étrange chez cet enfant. Il l'examina elle aussi en tournant autour d'elle avant de déclarer : -Tu es le premier humain que je rencontre depuis des lustres. Je ne savais pas qu'il existait des gens comme toi. Tu ne ressembles à rien que je connais. -C'est normal, je suis une fille et je suppose qu'il n'y en a pas beaucoup dans le coin. Je m'appelle Bulma. Je voyage à travers le monde afin de découvrir un fabuleux trésor. D'ailleurs, tu peux peut être me renseigner. Quel est ton nom. -On m'a toujours appelé Kakarotto. Tu recherches un trésor, dis tu ? Et tu viens de loin ? -Oui. Mais si tu me faisais rentrer chez toi plutôt. Nous y serions mieux pour discuter. Kakarotto hésitait. Il ne savait pas quelle attitude adopter. Il connaissait toute la faune et la flore qui l'entourait. Pourtant, il n'avait jamais vu de fille. Les seules choses qu'il savait sur elles était les enseignements de Sangohan. Et là, il en voyait une en vrai. Son instinct de Sayen le poussait à la tuer immédiatement. Mais il se doutait qu'elle avait beaucoup de choses passionnantes à lui apprendre. Aussi préféra t-il attendre et la conduisit chez lui. -Ça alors, s'écria Bulma en entrant dans la demeure. Je l'ai trouvé, voilà la dragon ball que je cherchais ! Sur ce, elle accourut vers une étrange boule de cristal orange ornée de quatre étoiles et la prit dans ses bras comme si il s'agissait d'un objet extrêmement précieux. Cette attitude surprit Kakarotto qui n'avait jamais considéré cette boule que comme un simple motif de décoration. Il décida alors d'avoir des explications. Bulma lui sourit avant de sortir de sa poche deux autres boules similaires à la première à l'exception qu'elles ne portaient pas quatre mais deux et cinq étoiles chacune. -Tu vois ça, expliqua t-elle, ce ne sont pas des boules ordinaires mais des dragon balls. Il en existe sept dispersées dans le monde entier et mon but à moi est de toutes les rassembler. Parce qu'une fois les avoir réunies, je pourrais invoquer un dragon sacré qui pourra exhausser n'importe lequel de mes vœux. -Cela m'a l'air génial. Ce sont donc des reliques magiques ? -Exactement. Je parcours le monde à leur recherche. C'est ainsi que je suis arrivé jusque ici. Tu penses bien qu'une belle fille comme moi n'a rien à faire dans ce trou perdu habituellement. Maintenant que je l'ai trouvé, cela m'en fera trois si tu veux bien me donner ta boule. -Intéressant, reprit le jeune garçon. Et comment comptes tu les retrouver ? Cela n'a même pas d'odeur comme un animal. -Ha, ha, c'est là où intervient mon génie, fanfaronna Bulma en montrant un nouvel objet. Tu vois ceci ? C'est un radar que j'ai personnellement inventé. Il me permet de détecter toutes les dragon balls sur la planète. Grâce à cet outil, ma quête devient facile. Et je n'ai pas à sillonner le monde au hasard en fouillant de partout comme l'ont fait des centaines d'hommes avant moi. Avoues que je suis intelligente, n'est ce pas ? Kakarotto n'en revenait pas. Ce qu'il venait d'apprendre le stupéfiait au plus haut point. Il existait donc des terres inconnues derrière les montagnes. Il avait hâte de les découvrir. Et surtout, il voulait en savoir plus sur ces mystérieuses boules. Dire qu'il avait toujours possédé un objet magique chez lui sans même s'en rendre compte. -Alors, lui demanda Bulma, veux tu bien me donner ta boule de cristal afin qu'elle complète ma collection ? Je te promets d'en prendre grand soin. -Je n'ai jamais dis que je te la donnerais. Ton discours a été très instructif. Je sais désormais qu'il existe des gens ailleurs que dans ces montagnes ainsi que des objets magiques. Je ne vais pas me gêner pour m'en servir. A présent, tu vas me donner tes deux dragon balls ainsi que ton précieux radar, sur le champs ! Bulma tressaillit. Elle ne s'attendait pas à cela du tout. Elle voulut protester lorsqu'elle constata que les yeux de l'enfant avaient changé. Son regard était devenu cruel, sadique, presque inhumain. Elle commença à faire marche arrière avant de prendre la fuite en courant. Mais le jeune Sayen était bien plus rapide qu'elle et il la rattrapa avant qu'elle n'ait parcouru vingt mètres. -C'est impossible, balbutia t-elle. Écoute, j'ai une idée. Faisons route ensemble. Nous trouverons les sept boules encore plus vite à deux. -Je n'ai besoin de personne pour avoir ce que je veux, affirma Kakarotto. Maintenant, tu vas mourir ! Bulma tressaillit. Elle porta la main à son sac pour saisir son pistolet mais elle n'eut pas le temps de s'en servir qu'elle fut plaquée au sol par une force inouïe. Elle tenta de se débattre mais elle ne pouvait rien contre la puissance et la sauvagerie du Sayen qui lui serra la gorge jusqu'à l'étouffer. Finalement, la belle jeune fille rendit l'âme au bout d'une minute de lutte inégale. Nullement ému par l'acte horrible qu'il venait de commettre, Kakarotto émit un long ricanement cruel. Puis, il se saisit des boules de Bulma et de son radar. Enfin, il prépara un petit sac de bagages et partit. Il était fermement décidé à quitter cette vallée qu'il avait toujours connu afin de découvrir de nouveaux territoires, trouver les autres dragon balls et...accessoirement tuer d'autres personnes. Son voyage pouvait désormais commencer.


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8