menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Nekomajin Z, le super chat-iyen

Fanfic par Majin-vegeto89

Chapitre 3: une raclée légendaire - Gohan! Attention, il arrive! Hurla Goku. Le fils de celui-ci réagit juste à temps pour éviter le poing gigantesque qui s’enfonça dans le bâtiment factice de la fausse capital de New Vegeta qui explosa sous l’impact. Le fils rejoignit son père pour faire face au colosse indestructible. - C’est incroyable, aucune attaque ne l’atteint, même nos plus puissantes techniques ne l’éraflent pas. Constata Gohan, du désespoir dans la voix. - Courage fiston, nous pouvons encore l’avoir… - Il a déjà assommé Piccolo et Trunks, et Vegeta n’a pas bougé depuis le début du combat! Comment veux-tu que l’on fasse? Demanda le jeune super saiyen. - Quoi qu’il arrive nous lutterons jusqu’au bout. Nous devons abattre ce monstre. Répondit l’ainé en fixant le super saiyen légendaire qui les regardait, un sourire de dément aux lèvres. Le géant fonça sur eux avec un grand rire, abattant le père d’un coup de poing avant d’enchainer le fils d’un kikoha en plein estomac. Tout deux filèrent s’écraser au sol, vingt mètres plus bas, dans un craquement simultané. Émergeant de sous les pierres, gohan essuya le sang qui coulait de ses lèvres et, relevant la tête, il dit à voix basse: - On y arrivera pas… Le ciel nous vienne en aide… Sur une falaise surplombant la zone, vegeta était à genou, tremblant de la tête aux pieds. - Broly, le super saiyen légendaire… Totalement indestructible, le dieu des guerriers… On est fichu, pourquoi vous continuez à lutter? Broly pointa la main vers Goku qui se relevait, commençant la création d’une boule d’énergie verte. Carot serait bientôt mort… il allait tirer quand quelque chose attira son attention. Il tourna la tête, bientôt imité par tout les autres. Un vaisseau entra rapidement dans l’atmosphère pour finalement se poser à quelques dizaines de mètres de vegeta sur la même falaise. Le vaisseau avait un aspect curieux, une sorte d’ovale surmonté de deux protubérances, comme des oreilles très pointues. Deux hublots fins arqués vers le bas étaient visibles sur le haut de la coque; et un autre arc plus grand courbé vers le haut cette fois se trouvait en dessous. Globalement, Broly avait l’impression de contempler une immense tête de chat souriante. La « bouche » s’ouvrit alors lentement, créant une passerelle. En sortit alors un être dont la tête était la réplique exacte en plus petit du vaisseau. Il fit quelques pas, jetant un œil alentour, puis leva une main lorsqu’il aperçut le super saiyen à genou en contrebas: - Eh, Goku!! Ce à quoi répondit un concert de: - Nekomajin? Qu’est-ce que tu fais ici? Décollant du sol pour se poser près du sauveur de la terre, le chat l’aida à se relever avant de lui dire: - Je cherchais Freeza… - Freeza? Il est pas chez toi? - d’habitude, oui… mais… Il fut interrompu par un: - GRAAAAAAAH!!! Alors que le géant leur fonçait dessus. - Attention Neko! Le saiyen légendaire tenta de porter son attaque mais fut stopper net par un revers du félin qui l’envoya percuter un mur. Ignorant les yeux rond de surprise de Goku et des autres (oui, quand vous tentez d’abattre un mur sans lui faire une égratignure et qu’un chat rondouillard l’abat d’une main, vous ETES surpris!), le chat bleu cria à l’adresse du monstre: - Tu vois pas qu’on discute là, non? C’est pas vrai ça, mais où va le monde, je vous le demande? Puis reportant son attention sur Goku, où j’en étais moi? Ah oui, Freeza. Au début, il avait l’air d’aller bien quand il a emménagé. Enfin, quelques crises de larmes la nuit, mais rien d’important, sa femme s’occupait bien de lui. Quand on en discutait, il me disait juste que la vie d’empereur du mal lui manquait, que ça passerait… Mais récemment, les choses ont changé. Il rentrait à la maison de plus en plus tard, empestant l’alcool, et d’une humeur… il a même tenté d’être violent une ou deux fois. - « Tenté »? - Ben oui, quand ça lui prenait, je devais le « dissuader » tu comprends. Les chirurgiens de chez nous font fortune depuis un moment, il lui pose tout un tas d’appareils pour remplacer les parties que je « dissuade »… maintenant, je l’appelle Mecha-Freeza. Hé, hé! Ça le rends fou! Bref, il… - Beuaaaaaa!!! Nekomajin se retourna brusquement, attrapant l’énorme poing qui se dirigeait vers lui, lançant son genou dans la légendaire mâchoire avant de faire tournoyer le corps et de l’écraser au sol ou il s’enfonça violemment, au point qu’on ne vit bientôt qu’un puits sans fond. - Attention, toi! Je vais finir par perdre mon calme! Tu laisse parler les adultes et on jouera après! Donc, Goku… eh Goku! L’interpellé releva la tête qu’il gardait fixé sur le trou béant, n’en croyant pas ses yeux. - Hein? Euh, oui, excuses moi, je t’écoute. - Je disais donc que madame Freeza est très inquiète depuis un moment. Elle a peur que son mari finisse vraiment alcoolique. Elle m’a donné quelques adresses de planètes ou il avait coutume d’aller boire un coup entre chaque destruction de civilisation ou invasion de monde. J’ai pris mon vaisseau et je suis allé le chercher. En passant pas loin de cette planète, j’ai vu les explosions et je suis venu voir si c’était pas lui qui aurait besoin d’être « dissuadé ». Et voila toute l’histoire! Maintenant à toi. C’est qui cet excité? - C’est… - CAROOOOOOOOT! Broly jaillit du trou en hurlant, fonçant sur Goku. Il s’arrêta soudainement quand le guerrier bleu lui saisi la jambe, commençant à l’écraser au sol ou sur des parois tout en l’invectivant: - Bordel! -Bang- Mais c’est pas possible -Crac- d’être aussi lourd -Paf-, je t’ai dit -Crunch- qu’on était en train -Clac- de parler! -Fracass- Maintenant -Briz-, COUCHÉ!! -Lanssdanlmur- Puis, il regarda Goku qui lui dit: - Pas croyable! Euh, pour faire court, lui c’est Broly, le super saiyen légendaire. Il me hait vraiment à mort et il nous file une raclé depuis un bon moment. On commençait à désespérer d’arriver à le battre. - Tu veux que je m’en occupe? - Ben… Si t’as un moment, ça serait pas mal… dit Goku, tête baissé en se tapotant le bout des index les uns contre les autres. - Ouais pas de souci! Je vais parlementer. - Euh, si tu veux mon avis tu devrais plutôt le « dissuader ». - Si y a besoin, je le ferais, ne t’inquiètes pas, va te reposer, je m’occupe de tout. - Sympa de ta part, à charge de revanche! - T’inquiètes! Puis le chat décolla pour aller se placer devant le combattant légendaire qui se relevait péniblement. - Ah, je suis à toi, on peux y aller, quand tu veux! Le monstre se releva. - Carot?? Puis, fixant un instant son nouvel opposant, il gronda: - M… Minet? Minet! MINEEEEEEEEET!!!!! Puis il se jeta sur son adversaire. Nekomajin esquiva aisément l’attaque d’un rapide écart à droite, laissant le buffle légendaire filer comme une comète droit devant lui. S’ensuivit un bref corps à corps au court duquel le chat esquiva tranquillement chaque coup de l’ennemi, qui agrémenté ses enchainements par des « MINEEEEEEEET!!! » et des « BEAAAAAH!! » fort charismatique. Pris soudain d’un doute le guerrier au kimono s’immobilisa pour fouiller une de ses poches. Il bloqua le pied adverse d’une main, puis montant dessus, il descendit en piqué pour bloquer le saiyen au sol, une jambe en l’air tordu dans le mauvais sens par le chat appuyant sur le genou de tout son corps tout en maintenant la cheville vers le haut d’une patte (hé! Je suis pas dessinateur, je vous assure qu’en image, c’est génial!). Il sortit finalement de son kimono un petit objet gris qui s’ouvrit en deux, révélant un petit écran. - Alors… Bouges pas toi! C’était dans le fichier OAV… ah voila! - Grrrr… M… Minet… arrrh… Min… urgh. - Chut! De l’objet commença à se faire entendre de petites voix étouffées: - Monstre… - Ah! Ah! Ah! Je ne suis pas un monstre, je suis un démon! Refermant l’écran, Nekomajin regarda vers le saiyen. - C’est bien ce que je pensais! Sautant par-dessus le colosse, il lui agrippa le cou, le fit basculer et le plaqua au sol. Puis il commença à inspecter les replis de l’étoffe rouge qu’il portait à la taille. - Voyons, c’était bien quelque part… AH! Levant la main, il dégagea du tissu une étiquette qu’il lu à haute voix: - « Broly, LSSJ, 100% pur Toei, film « le retour de… ». Voila! T’es pas censé être aussi con à cette période! T’es la mauvaise version! Celle encore plus loupé que la précédente. Le primate légendaire se débattait pour tenter d’attraper le félin en hurlant: - Gnnn… Minet! MINET! Beuahh! Et enfin, Nekomajin perdit patiente. Il donna un violent coup de pied dans les côtes du saiyen l’envoyant racler le sol sur une vingtaine de mètres. - Bon sang, mais c’est fini, oui? « Minet ! Minet! », je m’appelle Nekomajin moi, déjà. Ensuite, ça te plait de jouer les idiots? De faire peur aux gens avec ton invulnérabilité? Tu veux que je te montre à quoi sa ressemble tes gamineries? Soudain, serrant les poings en se pliant, Nekomajin fit apparaitre son aura en concentrant sa puissance. Le sol commença à trembler et l’aura et la fourrure virèrent au doré. Sur la colline, les deux saiyens et demi observaient la scène. Goku sourit en voyant le chat devenir jaune vif: - Neko passe super saiyen! Broly ne va rien voir venir. - Non, répliqua Gohan, qui commençait à écarquiller les yeux, regarde, il se passe un truc pas normal! L’aura de Nekomajin commençait en effet à changer de couleur. Elle vira lentement au vert émeraude tandis que sa fourrure faisait de même. Ses muscles commencèrent à grossir de façon incroyable, et peu à peu, il gagna une trentaine de centimètres de haut et près de vingt centimètres de large au niveau des bras et des jambes. Sa bedaine se fit même un peu oublier.ses yeux (enfin, ses lignes) changèrent de couleur pour virer au blanc. Les dents découvertes et crispées, il leva lentement la tête pour fixer Broly, et gronda: - B… Brolyyyyyyy… Ce à quoi celui-ci répondit avec ses incroyables dons d’orateur: - Gné? Le SFL (Super Félin Légendaire) bondit sur un broly en sueur et commença à lui administrer une correction monumentale. Après avoir mangé plusieurs pains agrémentés d’une volée de marrons saupoudré d’une fine couche de châtaignes bien senties, le super saiyen légendaire prit la fuite, poursuivit par sa Némésis. Goku et les autres observèrent le balai aérien des deux géants (ouais bon, Nekomajin fait environ 1m80 sous cette forme, c’est déjà pas mal) avec des yeux ronds. Puis le colosse toeiyen vira brusquement pour foncer sur le groupe qui repassa immédiatement en super saiyen, prêt au combat. Mais le monstre au lieu de les attaquer, les frola en hurlant: - CAROOOOOOT! Puis après quelques autres cascades, il repassa prêt d’eux toujours hurlant: - CAROOOOOOT Avant de repasser une troisième fois: - AIDES-MOIIIII!! Au secours! Le groupe tomba à la renverse. Puis, se relevant en sueur, une goutte leur dévalant la tempe, Goku murmura: - Dites-moi que j’ai rêvé… - BROLYYYYYYY!!!! Le chat vert expédia une fois de plus son poing dans le visage ensanglanté de son adversaire, l’envoyant s’écraser à deux pas de le DB Team. Lorsqu’il vit Nekomajin lui foncer dessus, il rampa rapidement pour se mettre à genou derrière Goku (il était quasiment de sa taille dans cette position) en lui agrippant les bras, tremblant. Lorsque le chat se posa à proximité, broly souleva son « bouclier » devant lui en criant: - Pas taper! Pas taper! - Eh! Qu’est-ce que tu fais? Reposes-moi, lourdaud! - Carot aider! Carot aider! Nekomajin s’approcha doucement puis pointa un doigt vers eux: - Poses le… Maintenant! Effet immédiat. Goku chuta lourdement au sol. Broly bredouilla: - Minet trop fort… plus vouloir combattre. Le minet en question regarda durement son adversaire, puis lui dit: - Alors, tu as compris maintenant ce que ça fait de se battre contre un gars invulnérable qui te tue à petit feu? - Broly a compris, broly mouillé son pantalon, broly le fera plus. - Bon, dit le guerrier vert avec un sourire satisfait. Maintenant, redeviens normal, j’ai envie de discuter avec un gars plus intelligent qu’une assiette de spaghetti. - Pas savoir le faire. Fanboy expliqué Broly pas savoir changer lui-même. Seulement avec grosse colère ou dodo. - Des fanboys? PAS CANOOOOOOON, PAS OFFICIEEEEEEEEEL!! Gohan intervint: - Du calme, Neko, les fanboys tentent juste de trouver des explications à des éléments inexpliqués du manga ou des films. - Dé… Désolé, je suis un peu chatouilleux sur le sujet. Bon pour en revenir à broly… Broly? Qu’est-ce que tu regardes? Ce dernier fixait du regard les eaux de l’océan de la planète (oui y en a un) d’où émergeait un énorme cétacé, soufflant un puissant jet d’eau. Il commença à grogner, puis décolla soudain en hurlant: - CACHALOOOOT!! Le groupe resté sur place l’observa partir, muet. Puis vegeta (car il faut bien qu’il ouvre la bouche de temps en temps) s’adressa à Nekomajin: - Tu devrais peut être aller le chercher? - Mouais, c’est l’occasion de savoir si le Ko le rends vraiment normal. Le bodybuilder vert disparu de leur champ de vision. Le seul indice de sa localisation fut le fantastique « Clang » qui partit du crane de Broly. Nekomajin l’agrippa par la ceinture et l’observa. En quelques instants, le saiyen commença à diminuer d’ampleur, ses cheveux reprenant une couleur noir. Le félin guerrier en fit autant, retrouvant sa taille et son bleu naturel (qui l’amincit beaucoup plus que le vert, soit dit en passant). Il ramena sa charge sur la falaise et le déposa doucement. Puis les quatre conscients s’installèrent non loin, devant un feu de camp et un morceau de cachalot rapporté par le félin guerrier (je parle d’un chat magique géant et de trois saiyens, vous vous attendiez à quoi? Des guimauves?). Discutant dans la bonne humeur et la détente de savoir que finalement, ce serait moins dur que dans le film, la conversation revint bientôt sur broly quand Nekomajin demanda: - Au fait, vous m’avez pas dit comment vous l’avez croisé? - Ben, on était tranquille, répondit Goku, on se préparait au combat contre Cell, tu vois… - Humhum, je viendrais peut être faire un saut si ça me tente… - Ouais, si tu veux, ça pourrait être sympa. - Je verrais, dit-il en faisant un clin d’œil en direction des lecteurs, et donc…? - Donc… - Carot, passes-moi les herbes de Provence ste plait. - Rooh, Vegeta, je parle, là! Gohan, sert le. Bon comme je le disais, le destin de la terre allant se jouer dans quelque jours, chichi et moi avons logiquement décidé d’aller à un entretien pour inscrire Gohan dans des écoles supérieurs. - Logique… j’aurais fait pareil. Et ensuite? - Ensuite, Kaioh m’appelle « ouesh tranquille et tout, tu peux passer vite fait » tu vois le genre. Et quand j’arrive, il me fait écouter une voix qui disait « des super guerriers avaient détruit la galaxie du nord ». Alors déjà, on a été surpris d’être en vie puisqu’on y est dans la galaxie du nord. Ensuite on a un peu cherché ce que c’était les super guerriers, j’ai jamais entendu ce terme, moi. - Les français le savent… - Ah? - Ouais, mais vous avez pas de bol, votre voix off est une brèle alors… Eh! Fais attention quand même, c’est mon frère! - Mais toi, t’es un peu plus utile, tu me sert de GPS. Et tu te plantes rarement. Merci… c’est gentil de ta part. - DONC… Goku? - Excuses moi, alors à ce moment là, un saiyen qui avait survécu à la destruction de Vegeta se pointe, il corromps vite fait vegeta avec des promesses en l’air et un air de « tout marche comme prévu, tu es tombé dans mon piège » tellement visible que même moi j’avais flairer l’embrouille. - La ferme Carot! Passes moi plutôt une nouvelle tranche de viande. - Ooh, mais demande à Gohan, j’ai pas fini! Je disais, on arrive sur cette planète et on tombe sur broly qui m’appelle Carauto et qui fait des trucs bizarre. Il a failli me tuer en trois coup une paire de fois, mais on s’est douté de rien. Je te raconte pas le film, mais, après, il s’est transformé et tu es arrivé. - Ah, ben je comprends mieux toute cette histoire, un brin incohérente quand même, mais on y peut rien. Un grognement se fit soudain entendre, et tous ce retournèrent alors que Broly se redressait, une main sur le haut du crane. - Diantre, mais que m’est il arrivé? Par la malepeste, quel mal de crane épouvantable! J’ai l’intuition d’avoir reçu un assaut d’une inertie démesuré! J’en perds mes mots. - Eh ben, il a fait des progrès en vocabulaire! Murmura Goku. - En même temps, répliqua gohan, il a jamais eu l’occasion de nous parler en forme normal sans le limiteur… on ne connais pas son QI dans cet état. - On a qu’a aller lui parler! Dit Nekomajin d’un ton enjoué en se levant. En voyant Nekomajin approcher, Broly se tourna pour lui faire face, sans se lever. Il ne montre aucun signe qu’il se rappelait de lui: - Un félidé bleu? Etrange… Puis-je connaitre ton nom et la raison de ta présence en ces lieux, félin? Ce dernier ralenti, perdant légèrement son sourire, une goutte de sueur glissant sur sa tempe, puis répondit: - T’en fait un peu trop là, tu crois pas? Enfin, je m’appelle Nekomajin, et je suis là pour t’empêcher de tuer mes amis, là-bas. Suivant la direction indiquée, broly posa les yeux sur Goku… et vous connaissez la suite… une aura commença à entourer le saiyen qui grognait « Carooooot… ». - Ah non! Dit Nekomajin, expédiant son poing sur le crane du colérique. - Ouaïe! Minet taper! Mal! Mal! - Hum, on dirait que lui taper sur la tête règle son niveau de langage… C’est parti! - Minet méchant -paf- aille! Vous êtes très belliqueux, félin -bang- Vas-y toi, touches moi pas! J’vais t’foncedé! -bing- Arrêtes, Sasuke! - Tiens? On capte d’autres chaines aussi… - Je suis le grand Naruto Uzu -paf- …, …, …? - Le mode langage des signes, sympa! - … -paf- aïe! Mais arrêtes, tu me fais mal! - Ah! Ça y est, on y est. Après quelques minutes à soigner la tête du guerrier saiyen (quintuple fractures du crane quand même!), la discussion sérieuse commença avec Nekomajin: - Maintenant Broly, on va parler un peu. Tu peux nous expliquer pourquoi tu en veux à Goku? - C’est qui celui là? - Lui, répondit le chat en pointant du doigt l’intéressé. Le colosse pas si colossal que ça posa son regard sur son éternel ennemi, puis après quelques secondes de réflexions dit: - Connais pas… Nouvelle chute en arrière pour notre fine équipe. - Attends, tu reconnais pas le mec dont tu hurles le nom comme un possédé depuis des heures? - Ben ouais, pour être franc, il ne me dit absolument rien. - Alors celle là, c’est trop fort! Pourtant, si j’ai tout compris, tu es censé le haïr à cause d’un traumatisme d’enfance. Il pleurait à coté de ton berceau quand t’étais qu’un bébé. Ça te dit rien? - C’est complètement stupide ton histoire. J’ai plus de trente ans maintenant, et tu veux que j’ai des souvenirs de mes premiers mois? Et mis à part l’âge, personne ne se souviens jamais de ses premières années, un bébé qui tombe va pas être traumatisé toute sa vie, non? Nekomajin resta silencieux devant la pertinence des arguments, puis sortit lentement son carnet pour faire une croix devant la ligne « démontrer la bêtise du scénario du film ». - Tout ça se tient, mais ça n’explique pas pourquoi tu t’en ai pris aux autres et a essayé de t’en prendre à moi. Broly sembla soudain mal à l’aise, puis il se leva sans un mot et s’envola vers le vaisseau de son père. Il en revint quelque minutes plus tard, tenant dans sa main un petit objet cassé. Il demanda à Nekomajin: - Tu as un MP3 ou un lecteur de ce genre? - Heu… Oui, j’en ai un mais… - Tiens, répondit l’autre en tendant une carte mémoire minuscule au félin, connectes-y ça, c’était le programme du limiteur que m’a imposé mon père dans ma jeunesse. Nekomajin s’exécuta, puis passa un écouteur à son oreille en déclenchant la lecture sous le regard grave de Broly. Plusieurs minutes passèrent dans un silence de mort, tandis que le chat palissait peu à peu, le visage de plus en plus horrifié. Lorsqu’il stoppa l’enregistrement, pale comme un linge lavé avec le nouvel OMO qui lave encore plus blanc, il tourna la tête vers le saiyen légendaire qui affiché une mine torturé. - Tu… Tu… Tu as écouté ça en boucle pendant près de vingt ans? L’autre ne put qu’incliner la tête. Les larmes aux yeux, Nekomajin se jeta sur lui et l’agrippa fermement dans ses pattes musclées (si!). Broly fit de même et ils restèrent là, sanglotant dans les bras l’un de l’autre, le chat pendu au cou du saiyen. - Tu es pardonné… mon pauvre, quel enfer tu as du vivre! Les trois spectateurs, scotchés par le spectacle, restèrent coi un moment. Enfin, vegeta avança: - Yaoi? Ce simple mot eut l’effet d’une décharge sur les deux enlacés qui se libérèrent immédiatement. Vegeta sourit devant ce mouvement et dit d’un air entendu: - C’est bien ce que je pensais… Nekomajin, qui avait perdu sa pâleur pour passer au bleu puis au rouge (Bleu, blanc, rouge, c’est lui Neko le français! Bleu, blanc… pardon…), découvrit ses dents en un sourire terrible et dit: - En même temps, t’es bien le spécialiste du yaoi ici, monsieur « Carot, c’est ma seul raison de vivre ». Tu veux faire croire à qui que tu veux seulement le battre? Vegeta et Goku virèrent au cramoisi tandis que Gohan vomissait dans un buisson. - Non, mais oh! Ça va pas non? Goku interrompis la dispute naissante en disant: - Ohé! Ça va maintenant! Fanfic tout public je rappelle! Nekomajin, toujours le sourire d’une oreille à l’autre, le regard au loin, glissa: - Sinon, Vegeta, t’es déjà allé visiter Brodeback Mountain? - Ça suffit, j’ai dit! Hurla Goku, retenant un Vegeta rouge de colère qui allait se faire du mal (s’en prendre à Nekomajin, faut aimer le danger). - D’accord, d’accord, c’est lui qui à commencé. - Dis nous plutôt qu’est-ce qu’il y a sur l’enregistrement. La pâleur revint sur le visage du félin Bleu ciel au souvenir de cet objet. - Il… il vaut mieux que vous écoutiez vous-même. Je vais mettre les hauts parleurs. Il activa le son, puis une voix monocorde commença à retentir: « La Toei est grande, c’est la meilleure société d’animation du monde! Son travail ne souffre aucune comparaison possible. La Toei est absolue, elle est partout et toute puissante! Tu fera ce que la Toei t’ordonnes, car c’est la Toei qui t’as créé. Tu seras le guerrier le plus fort de la galaxie. Le plus fort mais tu trouveras plus fort que toi, imbattable, mais tu seras battu, impossible à arrêter mais tu seras arrêter, car la Toei te l’ordonnes! La Toei est grande… » Nekomajin interrompis la lecture à cet endroit. Goku, gohan et vegeta avait à présent le même teint cadavérique que les deux autres. Ils murmurèrent: - Impensable… - Quelle horreur… - Autant de conneries concentrées… - 20 ans à écouter ça… Nekomajin trancha: - Vous comprenez maintenant ma réaction? Ça fait des décennies qu’il écoutes ça, ça aurait flingué le cerveau de n’importe qui! Tu m’étonnes qu’il soit devenu cinglé en te voyant Goku. Quand on penses Toei, on pense DBZ, quand on pense DBZ, on pense à toi. - Quel monstruosité! Répondit Goku. Je ne savais pas… Neko, il faut que tu l’aides, je ne sais pas comment mais il faut que tu l’aides! - Bien sur! Je vais certainement pas le laisser comme ça! Eh broly! (ce dernier le regarda) ça te dirais de venir habiter chez moi pendant quelques temps? C’est pas grand, mais tu pourra te rétablir doucement de toute ces émotions. - Chez toi? Ben, je sais pas, t’es sur? - Mais oui, allez, amènes toi, faudra que je te présente à un de mes potes. Bon, il est un peu froid au premier abord, mais alors, après, c’est une vrai crème (glacé). Oh, zut, ajouta-t-il en se frappant le front, je l’avais oublié celui-là! Bon écoutes, les copains vont te ramener, moi, je vais chercher Freezi. - Bon… Si ça te déranges pas… Ok, alors, ben on se retrouve chez toi… - Ok, répondit Nekomajin en posant deux coussinets sur son front, ce qui ne manqua pas détonner tout le Goku. - Tu maitrises le déplacement instantané maintenant? - Ben oui, je te l’avais pas dit? - Non… Pourquoi être venu en vaisseau alors? - Officiellement, parce que Freezi était trop loin pour que je le repère. - Et officieusement? - L’auteur avait pas pensé à ce moyen de déplacement, et il voulait à tout prix sortir le vaisseau « tête de Nekomajin », ce boulet. - Hum… je vois… hors sujet, sinon, tu passes au cell game? - Ça me tente bien, je vais voir. Ah! J’ai Freezi, allez, j’y vais Goku, passe le bonjour chez toi, et fait bien gaffe à Broly. - Ouais, à bientôt! - Tchao! Le chat disparu dans l’instant, suivi de près par les autres. Pour la petite histoire, New Vegeta disparue ce jour là dans la collision avec la comète de Paragus. Nekomajin retrouva Freezi en train de rouler sous la table d’un bar malfamé de Monaco 26 (on prétends qu’il avait près de 6 grammes de sang par litres d’alcool). Broly fut ramené devant la maison du chat ou il fit la connaissance de madame Freeza, qui lui offrit un thé d’ailleurs. Autre détail important, Gohan a due aller consulter un psychologue pour combattre des cauchemars ou il aurait vu « Papa et Vegeta se tirer mutuellement leur queue (de singe? Gohan est resté muet sur ce détail).


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8