menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Lichti la cinquième survivante

Fanfic par Vicabouc

Chapitre 16 : bataille sur Myu Partie 6 : Corruption Lichti observait ses parents en silence, ils tournaient autours d'elle en la dévisageant de la tête aux pieds. Elle ne savait pas quelle attitude adopter : ils étaient ses géniteurs mais ils restaient de parfaits inconnus pour elle, c'étaient également des meurtriers, elle ne pouvait se réjouir de leur retour. - Pas très bavarde la gamine. Dit Toma. - Comment... Comment êtes vous de retour dans le monde des vivants ? - Elle a enfin retrouvé sa langue, nous avons été ressuscité par cet abruti de créateur. Répondit Basilik. - Cet abruti ? Il n'est pas votre chef ? - Lui ? Il nous traitait comme du bétail. Nous obéissons à l'engeance noire, il nous a promis une vie de conquêtes. - Évidemment... Soupira Lichti. Des mercenaires et des pillards, voilà ce qu'est mon peuple... - Tu es aussi comme ça Reishi. Dit Basilik en posant sa main sur l'épaule de sa fille. - Non ! Je ne suis pas une tueuse comme vous, je vis en paix avec mon peuple d'adoption ! Cria la saiyenne en repoussant la main de sa mère. - Ce peuple t'a bien ramolli mais il te reste cet instinct de combattante. Tu nous a maitrisé avec une rapidité hors du commun, je suis fière de toi ma fille mais tu te fais des illusions : les saiyens ne savent pas vivre en paix, il nous faut des combats, du sang et de la douleur. - Ce n'est pas vrai, je suis heureuse de ma vie. - Vraiment ? Tu ne t'es jamais ennuyée de cette vie monotone ? Et puis, c'est quoi ton travail si tu en as un ? Tu restes assise devant un écran toute la journée ? Non, j'en doute... T'es garde ou militaire sans doute. Hmm, on dirait que j'ai vu juste. Ouvre les yeux Reishi, nous ne savons que nous battre, nous ne sommes pas capable de faire autre chose... Lichti savait que sa mère avait raison sur certains points : elle passait un temps important à s'entrainer, à devenir plus forte, comme Vegeta et Goku. Cependant, elle avait tord sur le fond : elle appréciait discuter et plaisanter avec Eolin et Alathorn, elle aimait ses moments de complicités avec Alawen et Reishi et elle chérissait ses moments de tendresse avec Mairry. - Je refuse de sacrifier tout cela pour une vie de violences... Gohan pleurait, cet homme, Radditz, l'avait enfermé dans son vaisseau spatial, il entendit les cris de douleur de son père. Il ne le supportait plus, il fallait que cela cesse, il fallait que cet homme arrête de faire du mal à son papa... Gohan hoqueta, la douleur le plaquait toujours au sol. - C'était tellement réel... Que s'est il passé ? - C'est ainsi que tes malheurs ont commencé... Dit l'engeance noire. - C'est donc vous. Arrêtez de fouiller dans mes souvenirs. - Tu as vécu des choses très traumatisantes... Tenshin Han para avec difficulté les coups de Nappa, le colosse donna un coup plus violent qui arracha l'avant bras du terrien. Paralysé par l'horreur, Gohan eut un début de nausée... - Stop ! La scène semblait irréaliste pour Gohan, Krilin avait le corps transpercé par une corne de Freezer. - Kri... Krilin... - Tout va bien. Dit le terrien pâle pour tenter de rassurer l'enfant. - Vraiment ? Tu te sens bien. Dit Freezer. Le tyran donna des légers coups de tête, la corne fit des va et vient dans le ventre percé de Krilin. Malgré l'horreur de la scène, Gohan semblait incapable de détourner son regard... - Assez ! Arrêtez ces visions ! Cell leva le pied et l'abattit sur la tête de C16. - Non pas ça ! Je ne veux pas revivre ça ! Cette fois ci, c'était différent, la scène semblait se passer au ralenti, Gohan ne ratait aucun détail du broyage de la tête de C16. - Stop ! Par pitié, je ne veux plus voir ces horreurs ! Dit Gohan en pleurant. - N'importe quel enfant aurait pété les plombs face à de telles atrocités mais pas toi. Tu as réussi à surmonter ces épreuves tout seul mais les souvenirs douloureux restent. Je peux t'apporter la sérénité, plus de peurs, plus de remords, seul l'excitation du combat. - Je n'aime pas me battre ! Cria Gohan. - Aurais tu oublié ? Gohan sentait la puissance en lui, il arracha sans peine le sac de senzus que tenait Cell. - C'est si facile... - Tu étais tout puissant, rien ni personne ne pouvait t'arrêter, ose dire que tu n'y as pas pris du plaisir. La chose chose qui comptait pour toi était de faire souffrir ton adversaire. - Non, je ne veux pas redevenir comme ça. C'est à cause de cet état que mon père est mort. - Oui c'est à cause de ça que tu as abandonné le combat mais reconnais que tu as adoré chaque seconde de ta toute puissance. - Assez ! Sors de mon corps ! - Pourquoi ? Je veux être ton ami... Et ton maitre. - Je ne suis l'esclave de personne ! Un rire résonna dans la tête de Gohan. - Mon pauvre enfant... Tu as été un esclave toute ta vie. Il y a d'abord Piccolo, cet être qui t'a abandonné dans une nature hostile, qui t'a fait subir un entrainement qui a failli te tuer et pourtant tu le considère comme un ami. S'il t'ordonnerait de t'entrainer, tu obéirais comme la pauvre serpillière que tu es. - La ferme ! - Il y a aussi ton très cher père. Une modèle de paternité qui n'a pas hésité à t'abandonner pour apprendre une technique de téléportation. Un père irresponsable à qui tu as docilement obéi et que tu aimes malgré ses longues absences. - Je t'ai dit de la fermer ! - Il ne faut pas oublier ta mère autoritaire et totalitaire. Elle t'a ordonné d'être un savant et tu lui obéis comme le gentil fifils à sa maman. T'as elle demandé ce que tu désirais faire quand tu seras grand ? Non, elle a décidé à ta place ton avenir et tu dois suivre ses choix sans discuter. La mère de l'année, ha ha ha ! - Ta gueule ! Tu déformes la vérité et tu craches sur ceux que j'aime ! - Oui... Tu aimes tes maitres, j'ajouterais même que tu aimes être esclave. Gohan poussa un cri de rage, l'engeance noire se nourrit aussitôt de la colère générée pour croitre dans le corps du demi saiyen. Des marques noires apparurent sur son corps. - Magnifique corps. Dit Gohan. Reishi n'atteindra sa pleine puissance qu'à l'age adulte. Gohan sera parfait comme garde du corps de l'alpha. Le demi saiyen s'assit. - Il faut d'abord que je l'immunise contre les toxines contenues dans le brouillard. Ce serait dommage qu'il perde ses forces pendant qu'il m'aide à soumettre les autres à ma volonté. A suivre...


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179