menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Lichti la cinquième survivante

Fanfic par Vicabouc

Chapitre 23 : partie d'échecs Partie 9 : échec à la tour Les premiers échanges de coups avec Shéol ne furent pas évidents pour Eolin. La chevelure s'était transformée en quatre paires de mains. L'irulienne ne pouvait surveiller ces huit appendices correctement et elle finissait par se prendre des coups. Petit à petit, Eolin réalisa que la coordination des mains était loin d'être parfaite. Les attaques avaient tendance à aller que d'un seul coté. Les « mains » n'avaient que peu de force séparément. Tenant compte de ses observations, l'irulienne se baissa pour éviter le gros de l'assaut et porta un coup vers une partie du corps non protégée. Elle s'attendait à frapper une partie du corps molle mais le corps du démon se révéla extrêmement dur. L'irulienne poussa un glapissement de surprise en sentant sa main endolorie. Shéol profita de ce moment de battement pour transformer ses cheveux en un énorme pilon noir qui renvoya brutalement Eolin au sol. Voyant quelques étoiles, l'irulienne se releva. - (Il y a quoi sous son kimono ? Je vois bien un corps humanoïde mais il ne l'utilise jamais. Ses bras et ses jambes ballottent comme s'ils étaient inertes. Attends... A propos de bras, ils sont cachés par les manches longues du kimono. C'est pareil pour les jambes. Je dois voir son corps.) L'irulienne décolla et fonça vers le démon qui créa deux bras musclés avec sa chevelure pour bloquer. Shéol attendit le moment de l'impact mais rien n'arriva. Il remarqua que la femme était transparente. - Une image rémanente ! Le démon sentit une présence derrière lui. Il fut englouti par un laser. Eolin l'avait tiré. Elle vit le reste du corps de Shéol. Cela ressemblait à ces mannequins en bois qui servaient pour les cours de dessin. La seule différence était que ce « corps » était en métal et non en bois. Le torse était renforcé en matière de blindage. - (Une armure... Pour protéger un point faible ?) Eolin poussa un cri et rassembla son énergie. Craignant un autre laser, Shéol recula et se prépara à bloquer. L'irulienne ne tira pas mais fonça vers son adversaire. Surpris par cette tactique à priori suicidaire, le démon décida de former plusieurs mains pour lapider l'irulienne avec de nombreux tirs. Eolin lança un kikoha. Il s'écrasa contre le corps blindé du démon. Shéol vit avec surprise la main utilisée pour bloquer le tir tomber vers le sol. Il vit d'autres tirs foncer vers lui. C'était des disques d'énergie. Le démon comprit alors la tactique de l'irulienne : le but n'était pas pas d'endommager le corps blindé mais de couper la chevelure du démon. Shéol tenta d'esquiver les disques en reculant. Malgré ses efforts, sa longue chevelure tombait mèche par mèche. Le démon finit par se retrouver avec les cheveux courts. Eolin accéléra son allure. Avec l'énergie du désespoir, Shéol se concentra pour redonner à ses cheveux une longueur lui permettant de se défendre mais l'irulienne arriva au contact. Elle donna un coup de poing chargé en ki au torse puis recula. Le corps de métal se fissura puis se brisa. - Aaah ? Eolin ne put retenir un cri de surprise en voyant le vrai corps du démon. La tête de Shéol était relié a des organes exposés à l'air libre : un système digestif, des poumons qui se gonflaient et se vidaient et enfin un énorme cœur qui était animé par des pulsations. Captivée par cette étrange vue, l'irulienne sursauta quand quelque chose agrippa sa cheville. Elle baissa les yeux et vit les cheveux qu'elle avait coupé un peu plus tôt volaient vers elle et remontaient sur son corps. L'irulienne voulut tirer mais la chevelure bondit de ses jambes vers ses bras et lia ses mains. Eolin gigota pour se débattre mais la masse noire la recouvra petit à petit. Le corps chuta vers le sol et s'écrasa. Eolin se débattait, pensant que les cheveux allaient tenter de la broyer mais la pression exercée ne semblait pas suffisante. L'irulienne comprit les plans du démon quand elle sentit les cheveux obstruer ses narines puis sa bouche. Shéol comptait l'asphyxier. - (Pas de panique, je vais libérer mon énergie et créer une explosion de ki.) - Bon plan, il faut juste espérer que tes amis ne soient pas trop près. Eolin sursauta, le démon venait de lui adresser un message télépathique. Elle maudit sa stupidité. Elle aurait plus s'éloigner avant de commencer le combat. - Il sont près alors ? Il ne te reste plus que deux solutions : sauver ta peau en tuant tes amis ou mourir pour les protéger. Shéol survolait le corps entravé par ses cheveux. Si l'irulienne décidait de mourir, il n'aurait plus qu'à partir à la recherche des deux autres pour les tuer. Dans l'autre cas de figure, il demanderait à Shiné de le rapatrier pour qu'il puisse échapper aux représailles de l'irulienne. - Quoi ? Le corps de la femme était parcouru d'éclairs. - Elle est en train d'électrocuter ma chevelure ! Elle risque de se libérer rapidement ! Seigneur Shiné, ramenez moi vers vous ! Shéol attendit en vain une réponse. - Seigneur Shiné ! Il ne répond pas ! Shiné tournait le dos au sarcophage contenant Alawen. Le contenant était nimbé d'une lumière verte tourbillonnante. - Le dieu est de retour, avec des renforts... Commenta le prince démon. Kai, Radditz et Goten lui faisaient face. - Que contient ce sarcophage ? Demanda l'ex-Kaiohshin. - Mon chef d'œuvre... Je me demande si elle va se réveiller à temps pour vous tuer ou si vous allez mourir de mes mains. Comprenant que son maitre était occupé, le démon fit volte face et vola pour s'enfuir. Une détonation stoppa sa course. Un laser venait transpercer son cœur. Il tomba comme une pierre dans la forêt. Le doigt tendu vers le ciel, Eolin, couverte par les cheveux à présent inanimés, reprenaient son souffle. - Abattu en un coup... Pas étonnant qu'il ait voulu protéger ce corps si vulnérable dans une armure... Complètement tétanisés, Alathorn et Lichti se fixaient en silence. - Alathorn... Euh, si tu ne me donnes pas une explication à ça tout de suite, je crie. Finit par dire la saiyenne. - Ah vous êtes réveillés. L'irulien et la saiyenne poussèrent des cris de panique en voyant Eolin. - Eolin, je ne sais pas comment je suis arrivé ici ! Dit précipitamment Alathorn. - Je ne sais pas ce qui s'est passé, je, je... Dit Lichti. Cette situation cocasse fit sourire l'irulienne. Ce sourire s'effaça quand elle vit la saiyenne, en pleine détresse, sur le point de pleurer. - Du calme ! C'est moi qui vous ait mis ensemble. Lichti passa du stade du désespoir à la colère en quelques secondes. Eolin sut que si elle ne donnait pas une explication immédiatement, elle devrait calmer une saiyenne nue lui bondissant dessus. - J'ai utilisé la chaleur de vos corps pour vous ranimer. Vous êtes tombés en syncope en plein blizzard. Vous vous souvenez ? - Ah oui, ce démon a montré son visage et j'ai vu... - La chose la plus effrayante au monde. Dirent simultanément l'irulien et la saiyenne. Eolin commença à réchauffer les affaires de ses amis. - Et à quoi ça ressemblait ? Demanda l'irulienne. - Je ne m'en souviens plus. Avoua Lichti. - Moi non plus... L'irulienne tendit les vêtements à la saiyenne. - Ferme les yeux. Dit cette dernière à Alathorn. L'irulien obtempéra et attendit. - C'est bon, j'ai fini. - A ton tour. Dit Eolin en rendant ses habits à Alathorn. Au fait, vous ne voulez pas voir ce fameux visage si effrayant. Lichti et Alathorn semblèrent hésitants puis hochèrent la tête. L'irulien se rhabilla rapidement puis suivit ses amies. Eolin vers l'endroit où gisait Shéol. - Oh mon dieu, tu l'as vraiment charcuté. Dit Alathorn en voyant les organes à l'air libre. - Non, c'est son corps tel qu'il est. Je lui ai juste transpercé le cœur. - Moi qui pensait avoir tout vu, ce type bat vraiment tout les records de bizarreries. Commenta Lichti. - Alors ? Vous voulez voir son visage ? Alathorn s'agenouilla puis tendit une main tremblante vers la chevelure du démon. Il écarta les cheveux, Lichti poussa un cri de surprise. - Mais ? Il n'y a rien ! Pas de yeux, pas de nez, pas de bouche, la face de Shéol était complètement lisse. - Je ne comprend pas... Qu'est-ce qui nous a fait peur ? - La suggestion. Lichti lança un regard interrogateur vers Eolin. Les plus grandes peurs ne viennent pas de ce qu'on voit mais de ce qu'on ne voit pas : l'invisible, l'irrationnel, ce que l'on sent mais qu'on ne peut qu'imaginer... Vous avez été victime d'une suggestion magique. Shéol vous a fait croire que vous voyez quelque chose d'effrayant, tellement effrayant que votre esprit ne l'a pas supporté et que vous vous êtes évanoui. - Il n'a pas utilisé ce pouvoir sur toi ? Demanda Alathorn. - Il l'a fait mais j'ai résisté. - Comment ? - J'ai compris comment ça marchait. J'ai observé cette scène de loin et pourtant je n'ai rien vu d'effrayant. C'était parce que Shéol n'avait pas conscience de ma présence et donc il n'a pas appliqué sa présence sur moi. Ensuite, il utilisait la télépathie pour communiquer... - Hein ? Je n'ai pas remarqué. Dit Lichti. - C'était parce qu'il utilisait la magie. Seules des magiciens exercés comme moi peuvent détecter les ondes magiques. Pour revenir à mes explications, l'utilisation de la télépathie alors que l'interlocuteur est proche signifie deux choses : soit le démon était muet, soit il n'avait pas de bouche. Ça m'a fait souvenir que la peur en elle même n'a pas de visage car elle est irrationnelle la plupart du temps. Je me suis dit que ce démon était peut être une personnification de la peur. J'en ai eu la confirmation en voyant son visage ou plutôt son absence de visage. Une fois que je savais à ressemblait réellement son visage, Shéol ne pouvait plus me convaincre que sa face était la chose la plus effrayante au monde. - Oui... Dit Lichti qui semblait n'avoir pas tout compris. En tout cas, voilà un problème de réglé. - Il reste encore un autre de taille. Comment on quitte cette planète ? Demanda Alathorn avec gravité. A suivre...


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179