menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Lichti la cinquième survivante

Fanfic par Vicabouc

Chapitre 19 : les tsufuls Partie 3 : possession L'expédition entra dans le vaisseau. - Professeur Grass ? - Oui Oak ? - Pourquoi la porte est elle restée ouverte ? Si nos grand parents craignaient tant Raishi, pourquoi ils n'ont pas scellé le vaisseau ? - Tout simplement à cause d'une croyance tsuful : lorsqu'un esprit refuse de quitter ce monde, il reste coincé près du lieu de sa mort, si les fantômes existaient réellement Reishi serait incapable de quitter SSX9001. Nos parents et nos grand parents n'ont pas jugé utile de fermer le sas de sortie. - Heureusement que le vaisseau est hors service à cause du crash sinon Raishi aurait été capable de voyager dans l'espace. - Je vous prierai d'arrêter de débiter des âneries Baobab. Un, les fantômes n'existent pas et deux, le vaisseau a été peu endommagé par l'atterrissage en catastrophe. C'est Leaf qui a ordonné à ses troupes de saboter les moteurs. Nous sommes ici pour les remettre en état. Nous utiliserons ensuite le laboratoire du docteur Raishi pour produire la technologie qui nous manque. Nous avons un plan conçu à partir des souvenirs des voyageurs. Même s'il n'est pas fiable à cent pour cent il devrait suffir à trouver nos deux objectifs. Je mènerai le groupe A vers le laboratoire tandis que le groupe B cherchera la salle des machines. La troupe du docteur Grass commença son exploration dans les couloirs sombres du vaisseau. Les faisceaux des lampes torches avaient tendance à s'agiter au moindre bruit. Une respiration sourde se faisait entendre. - Mademoiselle Touya, calmez vous. On vous entendrait respirer à des kilomètres. - Ce n'est pas moi docteur Grass ! - Alors pourquoi je n'entend plus rien maintenant ? Ne laissez pas les contes de vos parents influencer votre jugement. Des bruits de pas précipités résonnèrent, plusieurs membres du groupe crièrent. - Du calme ! C'est sans doute des petits animaux qui ont élu domicile dans les conduits d'aération. N'oubliez pas que la porte du vaisseau est restée ouverte pendant cinquante ans, ce ne serait pas étonnant que des bêtes aient colonisé cet endroit. - Docteur Grass, il y a quelque chose qui cloche. Les animaux, on aurait du en croiser normalement mais rien, pas de cris, pas de traces visibles de leur passage, c'est comme si on était les premiers êtres vivants à marcher dans ces couloirs depuis cinquante ans. - C'est étrange en effet mais ce n'est surement pas l'œuvre d'un fantôme. Ce n'est pas Raishi qui chasse les animaux. - Docteur Grass, je crois que j'ai trouvé. Une tsuful poussa une porte et balaya la pièce avec sa torche, elle poussa soudainement un cri. - Le docteur Raishi ! Grass accourut et observa la pièce avec sa torche, il vit une silhouette immense étendue à terre, il éclata soudainement de rire. - Mademoiselle Sakura, je vous présente Hatchiyak. La création de Raishi avait été éjectée de son conténaire, les autres membres du groupe se précipitèrent et éclairèrent l'être qui avait été crée pour stopper Freezer. C'était un géant rouge et rose d'environ deux mètres cinquante, de nombreuses gemmes bleues étaient incrustées sur son corps. - C'est incroyable... Une minute, il a l'air complet, pourquoi il ne marche pas ? - Il lui manque l'essentiel, l'énergie. Le docteur Raishi comptait l'alimenter avec une source d'énergie particulière, les émotions. - Pardon docteur Grass, vous avez vraiment dit... - Les émotions, aussi incroyable que cela puisse paraître, Raishi a trouvé le moyen de convertir des émotions fortes telles que la joie, l'amour ou la haine en énergie brute. - Vous êtes sérieux docteur ? - Je sais que ça paraît sortir d'un livre pour enfant mais c'est apparemment la vérité. Bon, on a trouvé ce que l'on cherchait, posez le matériel que vous portez et allez chercher le reste qui est resté à l'entrée du vaisseau. Je vais continuer d'explorer le laboratoire. - Ce n'est pas un peu dangereux docteur. - Nos scouters n'ont rien détecté, il n'y a aucun prédateur dans les parages. - Mais... - Aucun fantôme ne va m'attaquer, ne vous inquiétez pas. Allez ouste ! Filez. Grass continua son exploration seul, son corps commença à trembler. - Il fait froid, je ne l'avais pas remarqué avant, sans doute des conduits de liquide de refroidissement qui ont pété. C'est sans doute pour ça qu'il y a pas d'animaux, nos chères petites bêtes de la jungle préfèrent la chaleur. Le tsuful ouvrit une porte, c'était une chambre. - Si proche des labos ? Raishi devait être obsédé par le travail. En pointant la torche vers un mur, Grass vit un visage borgne et grimaçant. Il sursauta et lâcha sa lampe, d'instinct il se plaqua contre le mur. Il resta figé et attendit que sa respiration redevienne régulière. Il se pencha et tendit une main tremblante vers la lampe torche pour la ramasser. Grass la saisit et pointa lentement le faisceau vers le mur. Le docteur eut un rire de soulagement, c'était un miroir. - On dirait que l'obscurité me fait imaginer des choses. Tout ira mieux quand la lumière sera revenue. Grass entendit une respiration derrière lui. - Vous avez oublié quelque chose ou vous vous inquiétez pour moi ? Quand le docteur se retourna il vit une silhouette éthérée, un homme borgne et moustachu le fixait. Personne n'entendit Grass crier. - Docteur, nous sommes revenu. - Très bien... - Vous allez bien ? Vous avez une voix rauque. - Rien de grave... Mettez vous au travail. Le courant fut bientôt rétabli et l'équipe put se mettre au travail, le docteur Grass était devenu subitement solitaire. Ce changement d'humeur s'accompagna petit à petit d'amaigrissements. Grass finit par s'isoler dans les anciens quartiers de Raishi et refusait de parler à ses assistants de plus en plus inquiets. - Docteur Grass, s'il vous plait ! - Il faut vous dire ça en quelle langue : je ne veux être dérangé par personne ! - On est inquiet pour vous ! - Fichez le camp ! - Oak, fais le. Le tsuful pointa un pistolet électrique vers la porte et appuya sur la gachette. Les étincelles court-circuitèrent la porte qui s'ouvrit. Quand les assistants virent Grass, certains ne purent retenir un cri. - C'est pire que je l'imaginais. Dit Touya. Le docteur avait la peau sur les os et avait un teint cadavérique, il était en train de souder des composants à l'intérieur d'une sphère. - Docteur Grass... Vous avez attrapé une sorte de virus, on doit vous conduire chez le médecin. - Puis je au moins finir ceci ? J'en ai pour quelques minutes. - Seulement si vous acceptez de venir avec nous. - D'accord. Les assistants fixaient avec effarement Grass souder les derniers composants et fermer la sphère. - Je n'ai plus besoin de ce corps, vous pouvez le prendre. - Docteur Grass, que voulez vous dire ? Le tsuful squelettique s'écroula. - Docteur Grass ! Son coeur, il ne bat plus ! Touya, fais lui un massage cardiaque. La tsuful ne réagit pas, elle fixait la sphère qui venait de s'animer, une silhouette commença à se former dessus. Un tsuful bleu et moustachu assis dans la position du lotus se matérialisa. Son orbite creuse fut remplie par une matière rouge. Les assistants reculèrent instinctivement. - Inutile de s'inquiéter pour Grass, il est mort depuis longtemps. L'être étrange caressa la joue de Touya qui était figé par la terreur. - Enfin tangible... - Qui êtes vous ? - Vous n'avez pas deviné ? Je suis le docteur Raishi. Comme vous m'avez été utile, je vous laisse partir, déguerpissez avant que je ne change d'avis bande de lâches ! La présence de Raishi déclencha une terreur générale chez les membres de l'expédition. Ils coururent comme si le diable était à leur trousse. Il revinrent dans leur ville rapidement. Quand ils racontèrent enfin leur mésaventure, un grondement les interrompirent. Une ombre recouvrit la ville, SSX9001 s'était envolé. - Bientôt saiyens... Bientôt je reviendrai sur notre planète et je vous tuerai tous ! Fin du chapitre, à suivre...


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179