menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Lichti la cinquième survivante

Fanfic par Vicabouc

Chapitre 23 : partie d'échecs Partie 8 : petite idiote Quelques minutes plus tôt, Eolin volait dans le blizzard. Elle allait vers Alathorn qui se battait contre un ennemi mystérieux. Un tir frôla son visage. - (Hein ? On m'attaque ?) L'irulienne vit que plusieurs tirs volaient au hasard dans le ciel. Elle n'était clairement pas visée. Elle murmura une incantation. Un sort de clairvoyance lui fit voir à travers la tempête ce qu'il se passait aussi nettement que par temps clair. L'ennemi était un humanoïde en kimono blanc au visage caché par des cheveux ultra longs. Cette chevelure était animée et prenait la forme d'une dizaine de mains qui tiraient des kikohas. Alathorn repoussait les tirs dans les airs d'une seule main sans sembler faire de grands efforts. Avec sa main libre, il envoya un boule d'énergie qui percuta Shéol de plein fouet et l'envoya voler dans les airs. Le démon percuta le sol puis se releva difficilement. - (les doigts dans le nez...). Pensa Eolin. L'irulien s'approcha de son adversaire. - Alors ? Tu penses sérieusement avoir une chance ? Demanda Alathorn. - Tu me surpasses largement en termes de puissance. Avoua Shéol. - (Sa voix... Elle sonne bizarrement.) Pensa Eolin. - Cependant, je ne compte pas perdre. La chevelure du démon s'écarta pour montrer son visage. Alathorn poussa un hurlement de terreur puis tomba en syncope. - (Hein ? Comment a-t-il fait ? Ce ne peut pas être psychique sinon Alathorn aurait résisté. C'est magique peut être ?). pensa l'irulienne aussi stupéfaite que perplexe par la soudaine défaite de son ami. - Il ne reste plus qu'à t'achever... Non, je vais laisser le froid se charger de toi. - (Zut, sans le ki pour le maintenir au chaud, Alathorn ne va pas survivre longtemps dans cette tempête de neige.) Avant qu'Eolin ait le temps d'agir, un bolide la dépassa et se posa devant Shéol. C'était Lichti. Elle regarda le démon puis pâlit. - Tu, tu es un fantôme ? - ( Oh non, pitié. Il manquerait plus qu'elle refasse une crise d'hystérie.) - Je suis un démon, pas un vulgaire spectre ! - Ouf ! - (Un problème de moins... Hé ! Je sais ce qu'il ne colle pas avec sa voix ! Il utilise la télépathie pour communiquer. Je ressens des ondes magiques à chaque fois qu'il parle.) - Je suis venue le plus vite dès que j'ai senti que la chute du ki... Alathorn ! La saiyenne se précipita vers l'irulien inconscient. - Alathorn ! Qu'est ce qui t'arrive ? Ce n'est pas l'endroit pour faire une sieste. Allez, debout ! Lichti commença à gifler violemment l'irulien pour le réveiller. - (Pas si fort idiote ! Tu veux le tuer ?) Pensa l'irulienne agacée. - Inutile, il ne se réveillera pas. Dit Shéol. - C'est toi le responsable ? Je vais en finir rapidement avec toi car mon ami a besoin de chaleur. Lichti se transforma en super saiyenne. - C'est quoi ce bordel ? Elle est encore plus forte que l'autre. Et puis zut, pas la peine de se fatiguer... La chevelure du démon s'écarta pour révéler son visage. Cette fois-ci, Eolin regarda attentivement le processus. Lichti hurla puis tomba en syncope. Elle s'écroula près d'Alathorn. Shéol s'approcha de ses deux adversaires vaincus. - Ils sont redoutables. J'aurais été bien incapables de les vaincre à la loyale. Même le seigneur Shiné aurait été en difficulté face à ces deux-là. Il ne reste plus qu'un. - Je suis là ! L'irulienne apparut devant Shéol et balaya sa chevelure d'un revers de la main. Eolin regarda le visage du démon puis sourit. - C'est bien ce que je pensais... - Garce ! Comment as tu osé ? Je vais te... Avant que Shéol puisse terminer sa phase, l'irulienne avait déjà tourné les talons, agrippé Lichti et Alathorn et elle s'était envolée. - Que ? Lâche ! - Elle s'est enfuie. Dit Mairry. - Une sage décision, inconscients et sans défense, Lichti et Alathorn ne survivraient pas longtemps dans ce climat quasi-polaire. - Au fait, c'est quoi le pouvoir spécial de ton collègue. Demanda l'irulien à Styx. - Il montre son visage et celui qui le voit sombre dans le coma. - Pourquoi ? Qu'est-ce que sa figure a de si spécial ? - Je ne sais pas. Je ne l'ai pas vue et je ne veux pas la voir. La seule chose que je sais est que c'est la chose la plus effrayante qui existe. L'irulienne volait aussi vite qu'elle le pouvait. Elle allait de droite à gauche pour esquiver le tir de son poursuivant. Angoissée, elle regardait les changements de la végétation qu'elle survolait. - Allez, un climat chaud, vite... Eolin survola une forêt au climat tempéré. - Cela pourrait être mieux mais je ferais avec. L'irulienne lança Lichti et Alathorn dans les airs puis fit volte face. - Crinsom blaster ! Eolin tira une lance de lumière rouge. Pris de court, Shéol reçut le projectile de plein fouet et fut expulsé plusieurs kilomètres en arrière. L'irulienne rattrapa ses amis puis se posa. En cachant son énergie, elle s'éloigna en courant. Elle s'arrêta dans un lieu couvert par le feuillage des arbres puis elle posa ses amis pour les examiner. - Ils sont vraiment froids tout les deux. Si je les réchauffe avec mon ki, le démon me repéra. Je pourrais faire un feu mais le risque de me faire repérer n'est pas nul. Tant pis, je ne vois que cette solution. Eolin fit apparaître une grande couverture en priant que le démon ne sache pas détecter les émanations magiques. Elle commença à déshabiller Lichti. - Hé, qu'est-ce qu'elle fait ? S'insurgea Mairry. Oh... Je vois. Elle va sans doute utiliser sa chaleur corporelle pour les réchauffer. - Hé, hé ! Fit Tim. - Hé ! Je ne vous permet pas de regarder ! Ah ! Mairry se retourna immédiatement quand il vit qu'Eolin commençait à ôter ses vêtements. - Vous devriez vraiment éteindre cet écran le temps que... - C'est bon, elle a terminé. - Ok pour... Whoua ! Cria l'irulien en se cachant les yeux. Oublie, oublie... Oh non, c'est gravé dans ma mémoire. Vous aviez dit que c'était terminé. - Oui, elle avait terminé de se déshabiller. - Bon sang, si Eolin l'apprend, je suis un homme mort. - (Hé, hé ! Il est tellement gêné qu'il en a oublié de m'engueuler pour avoir maté sa femme.) Pensa Tim. Eolin avait réussi à s'emmitoufler entre Lichti et Alathorn avec la couverture. Elle grelottait en sentant les corps glacés contre elle. - On est dans un sacré pétrin encore une fois... Elle regarda la saiyenne qui semblait dormir. - C'est de ta faute tout ça, petite idiote. Si je ne t'avais pas rencontré, ma vie serait nettement plus confortable. Eolin eut un sourire malicieux. - Une vie confortable et vraiment très ennuyeuse. Je ne me suis vraiment pas embêtée avec toi. Bien sûr, j'ai perdu de nombreuses amies en allant vers toi mais est-ce qu'on appeler ça de véritables amies ? Non... Je crois que tu as été ma première véritable amie. Tu as fait de moi une meilleure personne. Avant je n'hésitais pas à manipuler les autres, même Alathorn et Mairry, les pauvres... Ce n'est qu'après que tu sois rentrée dans notre groupe que je me suis vraiment intéressée à eux. Mairry n'avait jamais connu sa mère... Alathorn était orphelin. Ses parents sont morts lors d'un raid d'une station spatiale. Tout cela, je l'ignorais et je m'en fichais. La seule chose qui m'importait était ma petite personne. Moi, Eolin, fille du conseiller Saluman... Merci petite idiote... Merci de m'avoir acceptée malgré mon sale caractère. Eolin s'arrêta de parler. Elle entendit quelqu'un voler au dessus d'elle. Elle resta silencieuse jusqu'à ce que le bruit devint inaudible. - Hé ! Petit à petit, on s'approche de tes cinquante ans. Dire que normalement cela aurait dû être la moitié de ta vie. Mais tu as rallongé ton existence à 800 ans, pour rester près de nous. Est-ce parce que tu avais tout à perdre en allant sur Terre ? Amis, Amour... Ou as tu agi sur un coup de tête ? Te connaissant, je pencherais plutôt pour la seconde option, petite idiote. En tous cas, je pense que tu as fait le bon choix. Le sourire de l'irulienne s'effaça. - Cependant, je ne crois pas que Reishi fera le même choix. J'ai appris que tu ne lui as pas transmis ton espérance de vie magiquement rallongée. Tu espère qu'elle demandera au dragon d'avoir la même espérance de vie d'un irulien. Elle ne le fera pas parce qu'elle a tout à perdre en restant sur Irul. Je ne l'ai jamais vu avec des iruliens comme proches amis. Ses vrais amis sont sur Terre : Goten et Trunks. Je pense que tu le sais mais tu refuses d'accepter cette vérité. Tu souffriras quand elle s'éloignera de toi et encore plus quand elle vieillira puis mourra. Je ne n'aime pas ça. Les petites idiotes doivent rester toujours insouciantes et joyeuses. Je crois que ce sera à moi de te redonner le sourire... L'irulienne sentit qu'une douce chaleur s'était installé. - Bon... Je crois que je vais vous laisser. Eolin sortit de la couverture. Elle se rhabilla puis serra Alathorn contre Lichti. Elle créa une toile protectrice autours de ses amis. - Voilà, vous serez à l'abri des prédateurs. Soyez sages tous les deux. L'irulienne s'envola et libéra toute sa puissance en se transformant. Quelques instants plus tard, Shéol arriva. - Enfin ! Tu te montres. J'ai perdu assez de temps avec toi. La chevelure de Shéol s'écarta, Eolin fut prise de tremblements. Ses yeux agrandis par la terreur fixaient le visage du démon. Les tremblements cessèrent, l'irulienne sourit. - Même en connaissant comment ça fonctionne, je dois avouer que c'est impressionnant. - Impossible ! Personne n'a résisté avant toi. - Il faut un début à tout. On dirait que tu vas devoir utiliser des moyens plus conventionnels pour me vaincre. A suivre...


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179