menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Lichti la cinquième survivante

Fanfic par Vicabouc

Chapitre 17 : préparations pour l'acte final Partie 1 : l'impuissance de la mère Une tribu nomade composés d'hommes taureaux fuyaient leur steppes autrefois hospitalières. Une tempête s'était soudainement levée, le ciel s'était obscurci et des éclairs frappaient le sol, un cri assourdissant couvrait le tonnerre. Les anciens de la tribu clamaient qu'ils avaient mis en colère un dieu. Cependant ce cataclysme n'était pas l'œuvre d'une divinité mais d'un mortel. Un demi-saiyen nommé Gohan, un héros des forces du bien contrôlé par un parasite maléfique qui avait été surnommé l'engeance noire. - Je ne la trouve nulle part ! J'ai fait quinze planètes et je ne la trouve toujours pas ! L'être parasité poussa un nouveau cri qui créa cette fois ci un séisme. - Ils veulent jouer, très bien, mais ce ne sera une partie de cache-cache, on jouera avec mes règles ! La tribu cessa sa fuite et regarda les cieux avec perplexité, le cataclysme avait cessé aussi subitement qu'il avait commencé. Chichi commençait à regretter d'avoir permis à son fils d'aller sur cette planète. - Je suis certaine que Goku pouvait le faire tout seul mais... Elle avait senti la détresse de Lichti, la même qu'elle avait ressentie lorsque Piccolo l'avait séparé de son fils pendant une année entière. Un temps qui lui avait semblé interminable, elle ignorait si son enfant était en vie, elle n'osait imaginer son quotidien entre les griffes de ce monstre et il y avait ce vide qu'elle ressentait. Elle ne souhaitait qu'aucune mère ne vive ce qu'elle avait vécu. Elle entendit un bruit familier : le bruit de la téléportation qu'utilisait Goku. - Enfin ! Dit elle en se dirigeant vers la porte d'entrée. Chichi sortit de la maison et aperçut son fils. - Gohan ! Tu es tout seul ? Où... La mère se raidit en apercevant les marques noires sur les bras et le visage de son fils. - Des tatouages ? Pensa-t-elle. Son sang bouillonna à l'idée que Gohan ait pu faire quelque chose d'aussi stupide mais il se glaça aussitôt quand elle croisa son regard, un regard froid et cruel, un regard qu'elle n'avait jamais vu sur le visage de son fils. - Gohan ? Qu'est ce qui ne va pas ? Demanda-t-elle timidement. - Je ne suis pas Gohan, je suis l'engeance noire. Chichi sentit son sang chauffer à nouveau, l'engeance noire, le parasite capable de contrôler des êtres vivants dont avait parlé Alawen en début d'après midi avait pris possession de Gohan. - Je vous ordonne de sortir de mon fils ! Comment osez vous vous attaquer... Gohan tendit le bras, de la matière noire en surgit et fonça vers la bouche de Chichi, la femme passa de la colère à la surprise en une seconde. La matière maintint sa mâchoire ouverte puis remplit sa bouche pour masquer tout son. - Quelle voix irritante... Dit Gohan. L'être parasité était amusé par le spectacle que donnait cette femme, elle essayait en vain de retirer ce qui était dans sa bouche. Il ne put retenir un rire. Énervée, Chichi commença à marteler le torse de Gohan avec ses poings. - On frappe son fils ? Quelle mère pitoyable... Chichi recula en réalisant ses actions. Dans sa colère, elle avait levée la main sur son fils. - Je suis désolée, je voulais seulement faire du mal à cette chose pas à toi Gohan. Pensa-t-elle. - Je ne ressens pas la douleur, ce n'est pas le cas de mon hôte mais rassure toi, tes coups minables ne peuvent faire le moindre mal à Gohan. La mère poussa un grognement de surprise. - Il lit dans mes pensées ? - Oui, l'engeance qui est en toi a remonté dans ton cerveau et a établi un lien télépathique entre toi et moi. C'est amusant, malgré ta situation périlleuse tu cherches toujours un coupable à l'état de Gohan. Goku ? Mouis, son statut de père absent et son entrainement forcé ont joué un rôle dans la domination de son esprit mais il n'est pas le seul acteur. Piccolo ? Bizarrement non, il a tout fait pour se faire pardonner de sa première année de vie commune avec ton fils. Actuellement, il fait figure de père de substitution dans le cœur de Gohan, un père sévère mais juste. Les amis de Goku ? Pitié, ne me dis pas que tu crois qu'ils ont joué un rôle... Ils étaient au contraire une bouffée d'oxygène dans l'univers strict que tu as construit. Pourquoi ce regard surpris ? Tu sais très bien que ton modèle d'éducation n'était pas parfait sinon tu n'aurais pas changé de méthode pour Goten. Tu as imposé à ton fils un avenir qu'il ne peut discuter. Tu n'as pas cherché à connaître les aspirations de Gohan pour son futur. C'est toi la mère indigne qui m'a permis de contrôler son esprit. Les pensées de Chichi se muèrent en insultes envers l'engeance noire. - Silence ! La matière noire en Chichi bloqua les voies respiratoires de la femme qui commença à suffoquer. - Tu n'as pas l'habitude que l'on te dicte ta conduite, n'est ce pas ? Seulement, tu vas devoir te montrer docile si tu veux survivre. Chichi put soudainement à nouveau respirer, elle reprit son souffle bruyamment. - Tu veux que je recommence ? La femme secoua la tête. - Tu vas rester tranquille ? Chichi hocha la tête. - Bonne fille ! Ce doit être difficile pour une fille de riche de ne pas pouvoir faire à sa tête. La femme poussa un grognement de protestation et désigna sa maison. - Oh oui, tu as refusé d'habiter dans le palais de ton père pour que la richesse ne te monte pas à la tête. C'est vrai que l'héritage de ton grand père avait rendu ton paternel quasiment fou, tu ne voulais pas que toi ou tes enfants deviennent comme ça. C'est pour cela que tu t'es installé dans cette humble demeure. C'est vraiment dommage, tu gouvernes ta famille comme tu gouvernais tes domestiques. Tu es devenue ce que tu ne voulais pas être. Oh ? Tu as envie de pleurer ? Vas y, ne te retiens pas... Tu n'as pas envie de m'accorder ce plaisir ? Dommage... Pourquoi tant de cruauté ? C'est parce que j'aime ça. J'adore explorer l'esprit des gens, révéler leurs failles et leur part des ténèbres et l'utiliser pour les soumettre à ma volonté mais je ne suis pas venu sur Terre pour ça. Tu vas répéter ce que je vais te dire à ceux qui ont osé m'attaquer sur Myu. Je veux récupérer Reishi, j'en ai besoin comme corps alpha pour conquérir l'univers. Si je ne la récupère pas je serais contraint de faire un tri dans les êtres à dominer. La puissance de Gohan est malheureusement insuffisante pour contrôler tout l'univers. Ce que je ne peux contrôler je le tue, à cause de l'égoïsme de ceux qui m'ont enlevé Reishi de nombreuses races seront exterminées. Vous avez dix jours pour me remettre Reishi sinon je commencerai mon extermination par... Hum... La Terre n'est pas vraiment un challenge valable... Je vais commencer par Irul, le monde natal de Reishi et de sa mère. Tu as tout retenu ? Chichi hocha la tête. - Bien, tu répétera tout ça aux trois survivants de l'invasion de Myu. Dit Gohan en retirant l'engeance de Chichi. - Une minute, vous avez dit qu'il y avait trois survivants... - Ah oui, c'est vrai, tu n'es pas encore au courant. Disons que certains sont devenus mes esclaves et d'autres sont morts. - Qui ? Par pitié, dites le moi ! Le sourire de Gohan s'élargit, Chichi vit son fils disparaître. Après qu'elle se soit assurée que personne ne la voyait, elle pleura. A suivre...


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179