menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu menu
FAN MANGA DBZ          Le site des fan-mangas sur dragon ball           114 fan-mangas en ligne           france italie allemagne brazil portugais facebook twitter facebook


Manga se passant dans un
univers alternatif
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


les cross over
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Autres fan Mangas
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Manga se passant avant ou
pendant Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant
après Dragon ball
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga


Mangas se déroulant pendant
ou après DBGT
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga
fanmanga

Lichti la cinquième survivante

Fanfic par Vicabouc

Chapitre 20 : les fantômes du passé Partie 11 : un pouvoir devant rester endormi - C'est terminé ? Demanda Eolin. La silhouette de Raishi apparut brièvement, Alathorn se remit en garde. Le fantôme fut aspiré par les cieux. - Oui, c'est vraiment terminé. Dit tristement Alawen. Les deux iruliens regardèrent l'oracle avec perplexité. - Ce qui me rend triste est le fait que Raishi n'était pas mauvais à la base. C'est sa haine des saiyens qui va le conduire vers l'enfer. En ne cherchant que la vengeance il a perdu toute chance de revoir sa femme et son enfant. Quel gâchis... Alawen regarda la main carbonisée d'Alathorn. - Bon, assez de regrets, il faut que ce soit soigné avant que ça s'aggrave, retournons sur Irul. L'oracle se téléporta avec ses deux compagnons sur leur planète natale, en face de la maison d'Alawen. - J'aimerais savoir comment va Lichti, Mairry te soignera. Proposa Alawen. - D'accord, j'espère qu'elle n'est pas trop furieuse d'avoir été laissée derrière. - J'ai quelque chose à faire, je vous verrai plus tard chez eux. Dit Eolin en s'éloignant. - Très bien, à plus tard. Je vais nous téléporter... - Ce n'est pas très loin, on pourrait marcher. Dit Alathorn. - Comme tu veux... Les deux iruliens commencèrent leur trajet. - Tu voulais me parler de quelque chose ? Demanda Alawen. - On ne peut rien vous cacher, à un moment, quand vous aviez parlé de cris... - C'était les cris de douleurs et de haine des victimes des saiyens ou plutôt leurs traces résiduelles. Ça résonnait dans mon esprit, j'ai cru que j'allais devenir folle. - C'était donc ça, mais c'est n'est pas tout, des runes lumineuses sont apparues sur votre corps, les mêmes symboles qu'avait Saulon lorsqu'on l'a affronté. - J'ai fait ça ? Je crois que ces runes amplifient le pouvoir temporel. - Ah ? C'est une capacité que vous n'avez pas débloquée ? - C'est un pouvoir que je refuse de réveiller car j'ai peur de ce qui pourrait arriver. - Une explosion temporelle ? - Pire je pense... Tu sais, il ne faut pas oublier que ce pouvoir est avant tout une malédiction. Je pense qu'il y a des choses en moi qu'il vaut mieux laisser endormies. Je crois que même Saulon craignait d'utiliser le fléau de Bojack à pleine puissance. On est presque arrivé, j'espère que Lichti ne sera pas trop furieuse. - Oh, c'est vous, entrez, vous n'avez pas encore mangé je suppose, je vais prendre des assiettes pour vous. Dit Mairry. - Hein ? A cette heure-ci, il ne devrait rien rester. Dit Alawen surprise. - Pour être franc je suis heureux que vous soyez venu. En entrant dans le salon, un kwakwak rôti, une volaille géante assez grande pour nourrir une famille nombreuse était sur la table à manger. Le plat était au tiers entamé. - Ce doit être la part de Reishi, alors. Alawen vit que Lichti mangeait lentement, ce qui n'était pas à son habitude. La saiyenne baissa le regard en voyant ses invités. - Oh, c'est vous... Vous avez réussi...tant mieux. - Lichti ? Ça va ? Demanda Alathorn en tendant sa main blessée. - Hé, il ne faut pas que ça reste dans cet état, je vais arranger ça. Dit Mairry en commençant sa guérison. Elle est comme ça depuis qu'elle est rentrée. Expliqua le guérisseur. - C'est vraiment rare que tu n'as pas d'appétit, tu ne veux pas m'en parler ? Demanda Alawen. - J'ai été vraiment pitoyable aujourd'hui, j'ai paniqué comme une débutante et je vous ai abandonné. C'est indigne d'une guerrière saiyenne, je suis nulle. - Ne dis pas ça, tu as été confronté à ta plus grande peur et on est une équipe, lorsque l'un de nous flanche, les autres sont là pour assurer ses arrières. Personne n'est infaillible. Allez, je vais tout faire pour te remonter le moral mais avant ça je vais me servir avant que tu retrouves l'appétit. Plaisanta Alathorn. Alawen et Alathorn passèrent le repas à réconforter Lichti qui peu à peu mangea de plus en plus vite. On sonna. - Ah, ce doit être Eolin. Dit Mairry. C'était bien l'irulienne qui salua le guérisseur. - Lichti, je crois que j'ai trouvé une solution à tes problèmes. Eolin mit un boitier sur la table, la saiyenne se redressa quand elle vit que c'était le manoir de l'enfer. - Pourquoi t'as amené cette horreur ? - J'ai pensé que si tu te confrontais à l'origine de ta peur ça t'aiderait à surmonter ta phobie. - Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Dit Alawen. - Non, je ne veux pas. Dit Lichti pâle. - Allons, maintenant que tu es une adulte je suis sure que tu trouveras ce film moins effrayant. - Non. - Je vois, au final ça prouve qu'au niveau mental et volonté je te surpasse largement miss muscle. Dit Eolin avec un sourire narquois. - Qu'est ce que t'as dis ? Ok, caniche royal, je vais regarder ce foutu film ! - Heu, et Reishi ? Demanda Alawen. - Elle est punie, elle va aller directement se coucher maintenant qu'on a fini de manger. Répondit Mairry. Plus tard dans la soirée, une explosion réveilla Reishi, elle se leva et se précipita vers le rez de chaussée. - Qu'est ce qu'il se passe ? On est attaqué ? La fillette vit que la télévision était détruite. - Je le savais. Dit Alawen. - Bon, comme c'est de ma faute je vais vous en acheter une autre. Dit Eolin gênée. - Ce n'est rien Reishi, retourne te coucher. Dit Mairry. En regardant vers le canapé, la fillette vit que sa mère se cachait les yeux en tremblant. Dans son domaine, Tim soupira. - C'était la dernière menace sérieuse. Je suppose qu'on n'aura pas d'autres aventures avant plusieurs siècles. Bon, regardons ce que le futur nous réserve. Hum... Hum ? Bizarre, ce doit être une erreur, je l'aurais vu avant. Hum... Non, je ne suis pas trompé on dirait. Étrange et inquiétant, si mes prévisions sont exactes, toute forme de vie dans cet univers s'éteindra dans sept ans et le plus inquiétant dans tout ça est que je ne sais comment ça arrivera. Fin du chapitre, à suivre...


Accéder directement à la page :


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179